DANS L’OEIL DE ROBERT SÉGUIN

De­puis qu’il est jeune, le La­chi­nois Robert Séguin est pas­sion­né de pho­to­gra­phie. C’est à tra­vers ce mé­dium qu’il crée, ré­flé­chit et s’ex­prime.

Le Messager Lachine & Dorval - - LA UNE - MA­RI­LYNE DE­MERS ma­ri­lyne.de­mers@tc.tc

POR­TRAIT. Vers l’âge de 13 ans, Robert Séguin a pris sa pre­mière pho­to. C’était le dé­but de son his­toire d’amour avec la pho­to­gra­phie.

Trois ans plus tard, le La­chi­nois a quit­té l’école se­con­daire pour ef­fec­tuer une for­ma­tion en pho­to­gra­phie au School of Mo­dern pho­to­gra­phy, à Mon­tréal. «J’ai tou­jours ai­mé grif­fon­ner et faire des créa­tions. J’ai tou­jours eu la tête dans les nuages, fait-il sa­voir. Avec l’ar­ri­vée des en­fants et le com­merce, j’ai dé­lais­sé la pho­to­gra­phie pen­dant quelques an­nées.»

Dès son en­fance, l’ar­tiste a in­té­gré l’en­tre­prise fa­mi­liale Séguin Dra­pe­ries, éta­blie à La­chine de­puis 1962. Quelques an­nées plus tard, il a re­pris les rênes du com­merce de dé­co­ra­tion et de de­si­gn in­té­rieur si­tué sur la 10e Ave­nue.

Pour l’en­tre­prise comme pour ses pro­jets pho­to, il peut comp­ter sur la com­pli­ci­té de sa conjointe Lin­da Fausse. «On est une équipe, on se com­plète. Elle est ma par­te­naire, ma muse, ma main droite, gauche et sou­vent ma tête.»

TOUCHE-À-TOUT

Au cours de son par­cours, l’homme d’af­faires a ac­quis la bou­tique La Mai­son Du Ver­rier, spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion de pièces uniques et de vente de ma­té­riel pour les ar­ti­sans. Il y a d’ailleurs en­sei­gné le vi­trail, comme au cé­gep An­dré-lau­ren­deau, à Lasalle.

Ayant été ap­pe­lé à ma­ni­pu­ler le tis­su comme le vi­trail au cours de sa car­rière, Robert Séguin n’hé­site pas à se ser­vir de di­vers ma­té­riaux pour réa­li­ser ces oeuvres ins­pi­rées par ce qui l’en­toure.

«J’im­prime cer­taines de mes pièces sur de l’acry­lique ou du mé­tal bos­sé. Je les pré­sente sur des plaques en bois, en mé­tal ou en­core en faux ci­ment. Je suis un touche-à-tout, j’aime sor­tir du cadre», ex­plique l’ar­tiste qui a no­tam­ment pré­sen­té l’an der­nier ses ex­po­si­tions Les Bois Au­tour De La­chine, Mé­li-mé­lange et Scene Ci­ty.

SI­GNA­TURE

Au fil du temps, l’ar­tiste a gref­fé sa si­gna­ture à ses oeuvres. Jouant avec les mots, il signe ain­si ses pièces ©Click:robert Séguin. «C’est ma marque de com­merce.»

S’as­so­ciant à di­verses causes, le pho­to­graphe ex­po­se­ra en avril à la bi­blio­thèque Saul­bel­low avec Mots Dits Mots de Tête au pro­fit du Pa­ra­dos, qui offre no­tam­ment de l’hé­ber­ge­ment aux femmes vic­times de vio­lence conju­gale et à leurs en­fants.

Au cours des pro­chains mois, le La­chi­nois se­ra éga­le­ment au Jar­din Da­niel A. Séguin de Saint-hya­cinthe et au Ma­rais de la Ri­vières aux Ce­rises de Ma­gog, en plus de col­la­bo­rer avec la Fon­da­tion de l’hô­pi­tal de La­chine.

«Mon rêve se­rait de vivre que de ça, à temps plein. Le com­merce, j’aime ça, mais avec l’âge, ce se­ra plus dif­fi­cile. La pho­to, je peux en faire jus­qu’à au moins 103 ans et en­suite, je ver­rai ce que je fe­rai», lance à la blague l’homme de 64 ans.

L’ex­po­si­tion «Mots Dits Mots de Tête» se­ra pré­sen­tée à la bi­blio­thèque Saul-bel­low du 10 avril au 6 mai. Le ver­nis­sage au­ra lieu le 14 avril, de 13h à 16h.

(Pho­to: TC Media – Isabelle Ber­ge­ron)

Dans son stu­dio, Robert Séguin as­semble et en­tre­pose ses pièces. Cer­taines de ses oeuvres sont af­fi­chées dans les bu­reaux mu­ni­ci­paux de l’ar­ron­dis­se­ment, à la rô­tis­se­rie St-hu­bert de La­chine ain­si qu’au res­tau­rant Bar­bie’s de Dor­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.