Tra­vaux ma­jeurs à Mon­tréal­tru­deau

Le Messager Lachine & Dorval - - LA UNE - DO­MI­NIQUE CAMBRON-GOU­LET do­mi­nique.cambron-gou­let@jour­nal­me­tro.com DO­MI­NIQUE CAMBRON-GOU­LET

TRAN­SPORTS. L’ac­cès à l’aé­ro­port se­ra beau­coup plus fa­cile d’ici cinq ans. Des in­ves­tis­se­ments de 2,5 G$ se­ront né­ces­saires pour amé­lio­rer et agran­dir les ins­tal­la­tions.

« Mon­tréal prend de l’ex­pan­sion, il faut suivre », a in­sis­té le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral d’aé­ro­ports de Mon­tréal (ADM), Phi­lippe Rain­ville après avoir pré­sen­té, lun­di, une crois­sance de fré­quen­ta­tion de 9,5 % pour la der­nière an­née.

Le dé­bar­ca­dère se­ra to­ta­le­ment re­mis à neuf pour en tri­pler la ca­pa­ci­té alors que le sta­tion­ne­ment à étages se­ra com­plè­te­ment re­fait. Plus grand, il se­ra cou­vert d’un toit vert qui ser­vi­ra aus­si d’ac­cu­mu­la­teur éner­gé­tique. Il in­clu­ra aus­si une gare sou­ter­raine pour le Ré­seau ex­press mé­tro­po­li­tain (REM), 35 mètres en des­sous.

«C’est notre échan­geur Tur­cot, a illus­tré le pdg. Le REM ar­rive en 2023, il faut être prêt pour cette date. Sans le REM, il n’y a pas de fin où s’ar­rê­te­ra l’agran­dis­se­ment des sta­tion­ne­ments. Il est in­dis­pen­sable à l’aé­ro­port. »

Une pre­mière sec­tion d’une nou­velle aé­ro­gare ver­ra aus­si le jour avec 10 à 14 portes d’em­bar­que­ment sup­plé­men­taires. « On va faire une pre­mière sec­tion, un peu plus loin sur le champ d’avia­tion et éven­tuel­le­ment on va la rat­ta­cher à l’aé­ro­gare exis­tante », a pré­ci­sé M. Rain­ville, qui parle d’un ho­ri­zon de 2030 pour la nou­velle aé­ro­gare.

S’il es­time qu’il y a en­core de l’es­pace pour plus de tra­fic, les pas­sa­gers d’une quin­zaine de vols par jour de­vront être trans­por­tés sur le tarmac par au­to­bus pour leur em­bar­que­ment au mois d’août. « On manque de portes en pé­riode de pointe, a ajou­té le PDG. Avec ces nou­veaux ajouts, ça de­vrait pal­lier à ça. »

AJUS­TE­MENTS

Le nou­veau dé­bar­ca­dère se­ra cou­vert d’un pla­fond de verre pour pro­té­ger les pas­sa­gers des in­tem­pé­ries et la fa­çade de l’aé­ro­port se­ra re­mise à neuf et « en­cap­su­lée » dans ce nou­veau de­si­gn. « Je sens chez la po­pu­la­tion et les ar­chi­tectes une vo­lon­té de gar­der la fa­çade, mais si le main­tien de la fa­çade dans sa cap­sule de verre était ou­tra­geu­se­ment trop cher, on de­vra pas­ser au plan B », a nuan­cé M. Rain­ville.

C’est que, sur les in­ves­tis­se­ments de 2,5 G$, près de 2 G$ pro­vien­dront d’un em­prunt. « ADM est un or­ga­nisme à but non lu­cra­tif et ne bé­né­fi­cie d’au­cune sub­ven­tion gou­ver­ne­men­tale », a rap­pe­lé M. Rain­ville. Il a som­mé le mi­nistre fé­dé­ral des Tran­sports, Marc Gar­neau, « d’ou­vrir le ca­pi­tal et de per­mettre de trou­ver des modes al­ter­na­tifs de fi­nan­ce­ment ».

Les 500M$ res­tants pro­vien­dront des frais aé­ro­por­tuaires char­gés aux pas­sa­gers. Ceux-ci ont été aug­men­tés de 25 à 30$ ré­cem­ment. « Pour le pre­mier 2,5 G$, on ne pré­voit pas d’autres aug­men­ta­tions des ta­rifs», a as­su­ré M. Rain­ville.

Du­rant la pé­riode de construc­tion, le pré­sident D’ADM a conve­nu qu’il ne se­rait « pas évident » de se rendre aus­si fa­ci­le­ment à l’aé­ro­port. « C’est à dé­ve­lop­per. On va tra­vailler sur ça dans les mois à ve­nir. On va prendre notre temps et ra­len­tir les tra­vaux s’il le faut », a-t-il fait va­loir.

Ayant at­teint sa fin de vie utile et avec l’ar­ri­vée du REM, les tra­vaux du sta­tion­ne­ment étaient im­pé­ra­tifs. Ceux du dé­bar­ca­dère, quant à eux, of­fri­ront une meilleure ex­pé­rience aux pas­sa­gers et ceux qui les ac­com­pagnent.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.