ALI­MENTS CIBLESTM

Le Messager Lachine & Dorval - - ACTUALITÉS -

L’ou­til nu­tri­tion­nel

Avec Ali­ments Cibles – pre­mière bou­tique-épi­ce­rie d’ali­men­ta­tion saine li­cen­ciée, pro­prié­té de Mon­sieur Paul-an­dré Gla­ser – Laë­ti­tia Lan­golf et son conjoint Phi­lippe Cou­si­neau se sont don­nés pour mis­sion de sim­pli­fier et fa­ci­li­ter la nu­tri­tion des per­sonnes sou­mises à des ré­gimes thé­ra­peu­tiques ou sim­ple­ment sou­cieuses de leur ali­men­ta­tion. Ils ont ain­si mis au point et com­mer­cia­li­sé le pre­mier prêt-à-man­ger adap­té aux ma­la­dies chro­niques. Leurs re­cettes res­pectent donc les me­nus thé­ra­peu­tiques éta­blis par les dié­té­tistes pour les gens souf­frant de ma­la­dies chro­niques telles, no­tam­ment, le dia­bète, les ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires, l’hy­per­ten­sion et les ma­la­dies ré­nales. Une gamme de re­cettes pour les per­sonnes at­teintes de can­cer est éga­le­ment à l’étude.

ACVECA : une marque de com­merce re­con­nue

Ces mets per­mettent éga­le­ment à toute per­sonne sou­cieuse de son ali­men­ta­tion de pro­fi­ter de la gamme de pro­duit sAC VE C A( pour Va leur-échange-ca­li­bra­tion ap­port ), marque au­jourd’hui pro­té­gée dans 167 pays. Ces pro­duits sont les seuls de ce type sur le mar­ché à être re­com­man­dés par les dié­té­tistes et nu­tri­tion­nistes du Qué­bec. Comme le pré­cise Phi­lippe Cou­si­neau, «nous vou­lons of­frir aux gens un ou­til nu­tri­tion­nel leur per­met­tant non seule­ment de bien man­ger, mais de se main­te­nir en san­té, voire de stop­per l’évo­lu­tion de la maladie le cas échéant. Sa­viez-vous que plus de 50 % des per­sonnes âgées dé­cèdent de mal­nu­tri­tion et que près de 75 % de la po­pu­la­tion est at­teinte de ma­la­dies chro­niques? ». Ces deux en­tre­pre­neurs n’ont pas mé­na­gé leurs ef­forts, tant en ce qui a trait à la re­cherche cli­nique qu’à l’éla­bo­ra­tion des me­nus. «Se­lon l’agence de la San­té et des Ser­vices so­ciaux de Mon­tréal, la po­pu­la­tion de l’île de Mon­tréal compte 1,8 mil­lions de per­sonnes, dont en­vi­ron 1 300 000 se­raient aux prises avec une ou des ma­la­dies chro­niques pour les­quelles elles se voient im­po­ser un ré­gime ali­men­taire adap­té à leur condi­tion. Et pour­tant, en ce mo­ment, au­cun prêt-à-man­ger com­mer­cial ne ré­pond aux cri­tères spé­ci­fiques des me­nus thé­ra­peu­tiques ni n’in­clut les ap­ports ali­men­taires né­ces­saires pour contrer les ca­rences », sou­ligne Mme Lan­golf.

Le prêt-à-man­ger san­té

Le prêt-à-man­ger dit «san­té» est sans contre­dit une ten­dance ali­men­taire re­con­nue au Qué­bec, rap­pelle-telle : «Se­lon une étude du mi­nis­tère de l’agri­cul­ture, des Pêches et de l’ali­men­ta­tion du Qué­bec (MAPAQ), les ten­dances ali­men­taires d’ici 2020 portent sur les ali­ments bons pour la san­té ou dié­té­tiques : les ali­ments na­tu­rels, bio­lo­giques, sans sel et sans glu­ten, les fruits et les légumes. Par­mi les consom­ma­teurs, les 55 ans à eux seuls re­pré­sentent quelque 20 % des ache­teurs de re­pas prêts à man­ger. À ce­la s’ajoutent les nou­velles gé­né­ra­tions de consom­ma­teurs, mieux in­for­més et plus exi­geants, dont le style de vie ef­fré­né laisse peu de temps à ac­cor­der à la pré­pa­ra­tion des re­pas. Le temps qui y est al­loué est pas­sé de 120 mi­nutes à 5 mi­nutes dans les 30 der­nières an­nées, ce qui a en­traî­né une forte crois­sance de la consom­ma­tion des re­pas de type prêt-à-man­ger. »

Ali­ments Cibles : un pré­cur­seur

Dans un tel contexte, Ali­ments Cibles se pré­sente comme pré­cur­seur du prêt-à-man­ger nou­velle gé­né­ra­tion en met­tant en mar­ché une gamme de mets com­plets, frais et sur­ge­lés, dans des conte­nants scel­lés, qui res­pectent les re­com­man­da­tions nu­tri­tion­nelles des dié­té­tistes faites aux gens souf­frant de ma­la­dies chro­niques ou sim­ple­ment sou­cieux de bien s’ali­men­ter. Ali­ments Cibles

621, rue Notre Dame, La­chine, Qué­bec, H8S 2B4 www.alii­ments­cibles.com www..fa­ce­book.com//al­li­ments­ciibles

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.