UNE AF­FAIRE QUI ROULE

Le Messager Lachine & Dorval - - LA UNE - MARILYNE DEMERS marilyne.demers@tc.tc

Le vé­lo élec­trique gagne en po­pu­la­ri­té sur les routes du Qué­bec. L’en­tre­prise de Ga­ry Rich­man, IGO Elec­tric, qui conçoit des mo­dèles à La­chine, connaît une forte crois­sance et est en pleine ex­pan­sion.

MO­BI­LI­TÉ. Les vé­los élec­triques plaisent de plus en plus aux Qué­bé­cois. L’en­tre­prise IGO Elec­tric, ba­sée à La­chine, a bien l’in­ten­tion de sé­duire le marché nord-amé­ri­cain.

Si l’en­tre­prise si­tuée sur la 55e Ave­nue a fait ses dé­buts dans les cha­riots élé­va­teurs élec­triques en 1979, elle a pris un tour­nant il y a en­vi­ron quatre ans pour se spé­cia­li­ser dans les vé­los élec­triques.

«Nos vé­los sont des­si­nés à Mon­tréal et fa­bri­qués dans une usine en Chine, in­dique le pro­prié­taire d’igo Elec­tric, Ga­ry Rich­man. L’en­tre­prise prend de l’ex­pan­sion. On va ou­vrir trois en­tre­pôts en Amé­rique du Nord la sai­son pro­chaine, soit à Cal­ga­ry, New York et Los An­ge­los.»

M. Rich­man ex­plique no­tam­ment cette hausse de po­pu­la­ri­té par une meilleure connais­sance du pro­duit chez la po­pu­la­tion. «On est un peu en retard com­pa­ra­ti­ve­ment au marché eu­ro­péen, mais il y a une meilleure ac­cep­ta­tion qu’au­pa­ra­vant en Amé­rique du Nord», sou­tient-il.

«Cette an­née a été ex­tra­or­di­naire pour nous. On a fait plus de pro­duc­tion cette sai­son que l’an pas­sé. On a un pro­blème, parce qu’il ne nous reste pas beau­coup de vé­los», ajoute-t-il, en ri­go­lant.

PRO­JETS

L’en­tre­prise de La­chine a des idées pleins la tête pour se dé­mar­quer de ce marché com­pé­ti­tif. «On est tou­jours en dé­ve­lop­pe­ment. On veut of­frir plus de ca­té­go­ries de vé­los élec­triques, comme le vé­lo de mon­tagne, le vé­lo de route et le vé­lo d’aven­ture. L’an pro­chain, on va avoir trois fois plus de mo­dèles que cette an­née», ex­plique l’homme d’af­faires.

Par­mi ses nou­veau­tés, IGO Elec­tric a dé­ve­lop­pé une ap­pli­ca­tion qui se­ra lan­cée en 2019. «Elle per­met­tra d’ef­fec­tuer un diag­nos­tic sur le vé­lo. S’il y a un pro­blème, les don­nées et les in­for­ma­tions se­ront af­fi­chées sur l’écran du té­lé­phone in­tel­li­gent. L’ap­pli­ca­tion in­di­que­ra comment ré­soudre le pro­blème soi-même.»

L’ap­pli­ca­tion per­met­tra no­tam­ment de bar­rer et de lo­ca­li­ser le vé­lo élec­trique.

L’en­tre­prise de La­chine offre éga­le­ment un ré­seau de lo­ca­tion de vé­los élec­triques en li­bre­ser­vice à par­tir d’un té­lé­phone in­tel­li­gent pour les or­ga­ni­sa­tions pri­vées, telles que les hô­tels ou les pro­jets im­mo­bi­liers. L’an pro­chain, les fu­turs ré­si­dents de Villa­no­va au­ront ac­cès à ce ser­vice.

PRO­DUITS

Pos­sé­dant une au­to­no­mie al­lant jus­qu’à 100 km et une vi­tesse at­tei­gnant 32 km/h, les vé­los d’igo Elec­tric se vendent à par­tir de 2 000 $. «C’est ac­ces­sible, fa­cile d’en­tre­tien et en prime, tu n’es ja­mais pris dans le tra­fic quand tu te dé­places», as­sure Ga­ry Rich­man.

La clien­tèle moyenne de l’en­tre­prise est âgée de 45 à 65 ans. «C’est toute une gé­né­ra­tion qui peut rou­ler comme avant. Beau­coup de clients nous disent qu’on a chan­gé leur vie, sou­tient M. Rich­man. On veut aus­si re­joindre une clien­tèle plus jeune.»

L’en­tre­prise livre ses pro­duits à tra­vers le Ca­na­da et les États-unis. Ses vé­los élec­triques sont aus­si of­ferts chez Vé­lo Bran­ché par Qui­li­cot.

IGO Elec­tric se­ra pré­sente à In­ter­bike, un des plus im­por­tants sa­lons de l’in­dus­trie du vé­lo en Amé­rique du Nord, en sep­tembre.

(Photo: Mé­tro Mé­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

Une di­zaine de per­sonnes oeuvrent dans la bâ­tisse si­tuée sur la 55ee Ave­nue, à La­chine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.