Tri­ath­lète la­chi­nois

Le Messager Lachine & Dorval - - LA UNE - LI­SA LASSELIN

TRI­ATH­LON. Le La­chi­nois Édouard Gar­neau a été sé­lec­tion­né par­mi les 150 jeunes ath­lètes de moins de 23 ans. Il par­ti­ci­pe­ra à la Coupe pan­amé­ri­caine de tri­ath­lon le sa­me­di 25 août, dans le cadre du Tri­ath­lon international de Mon­tréal.

Rien ne pré­des­ti­nait le jeune homme à de­ve­nir un ath­lète de haut ni­veau, qui avant ses 15 ans ne pra­ti­quait que peu d’exer­cices phy­siques. Alors qu’il fait son en­trée au se­con­daire, sa mère lui pro­pose d’es­sayer le tri­ath­lon, afin qu’il trouve une ac­ti­vi­té pour oc­cu­per ses fins de se­maine.

Il ne faut pas long­temps pour qu’édouard Gar­neau prenne goût et dé­marre les com­pé­ti­tions trois ans plus tard. Même s’il porte le même nom que l’homme d’af­faires et an­cien cham­pion de vé­lo Louis Gar­neau, au­cun lien de pa­ren­té ne les lie.

De­puis, le jeune ath­lète a ac­cu­mu­lé plus d’une di­zaine de mé­dailles. «C’est un choix qui a chan­gé ma vie, c’est de­ve­nu ma pas­sion», lance-t-il.

M. Gar­neau a dé­sor­mais son en­traî­neur per­son­nel et pra­tique jus­qu’à 30 h par se­maine. Pour ce­la, il part en Amé­rique du Sud, comme en Équa­teur ou en Argentine. Il par­ti­cipe à de nom­breuses com­pé­ti­tions en Eu­rope, où le sport est très po­pu­laire, comme en Hol­lande, en France, en Es­to­nie ou en Suède. Il est même al­lé jus­qu’au Ma­roc et es­père bien­tôt pou­voir fou­ler le sol du conti­nent asia­tique.

Ce qu’il pré­fère, et de loin, c’est s’en­traî­ner à la maison. «J’ha­bite près du bord de l’eau à La­chine, en quelques coups de pé­dale je suis sur la piste cy­clable et je pro­fite en même temps du su­blime pay­sage, en al­lant soit vers Ver­dun ou jus­qu’à L’île-per­rot», avoue le La­chi­nois.

Ce qui le rend le plus fier est sans au­cun doute sa pro­gres­sion ful­gu­rante grâce à sa per­sé­vé­rance. Au mois de sep­tembre, il a cou­ru un 5 km, en 19 mi­nutes et 30 se­condes. Quelques mois plus tard, il par­vient à la réa­li­ser en seule­ment 15 mi­nutes et 50 se­condes.

Il a dé­cro­ché la deuxième place lors du Tri­ath­lon de Ga­ti­neau, man­quant la pre­mière place de peu, à la suite d’une vic­toire qui a dû être par­ta­gée grâce aux pho­tos d’ar­ri­vée.

CAR­RIÈRE

Même si le suc­cès est au ren­dez-vous, il a conscience que les places d’ath­lètes de haut ni­veau sont chères. Pour cette rai­son, il conti­nue les cours et fe­ra son en­trée à l’uni­ver­si­té de La­val en in­gé­nie­rie mé­ca­nique à la ren­trée. Il pense même à s’orien­ter dans le do­maine de la concep­tion de pièce de vé­los, de ma­nière à lier ses pas­sions.

En at­ten­dant, le La­chi­nois garde les yeux ri­vés sur sa car­rière de spor­tif et compte bien conti­nuer ses en­traî­ne­ments avec ar­deur, dans l’es­poir d’at­teindre son ob­jec­tif, les Jeux olym­piques d’été de To­kyo, au Ja­pon, en 2020.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – Édouard Gar­neau)

La tri­ath­lète Édouard Gar­neau es­père bien se clas­ser dans le top cinq, lors de la com­pé­ti­tion du 25 août, qui se­ra sa pre­mière à do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.