L’ART DE RASSEMBLER

Le Messager Lachine & Dorval - - LA UNE - LISA LASSELIN llas­se­lin@me­tro­me­dia.ca

À 19 ans, le Dor­va­lois Le­vis Jonh­son a eu l’op­por­tu­ni­té de réa­li­ser sa toute pre­mière oeuvre d’art en public sur le nou­veau pia­no ins­tal­lé der­rière la bi­blio­thèque de la Ci­té. L’ins­tru­ment pour­ra dé­sor­mais per­mettre de réunir les ré­si­dents et d’or­ga­ni­ser des concerts.

ART. Le jeune ar­tiste Le­vis John­son est der­rière les mo­tifs qui ornent le tout pre­mier pia­no public de la Ci­té. À 19 ans, le Dor­va­lois n’avait ja­mais des­si­né en public.

Il a fal­lu une quin­zaine d’heures pour que Le­vis John­son vienne à bout du pia­no sur la place Hea­ther-al­lard.

«Je suis ve­nu sur plu­sieurs se­maines et j’ai à chaque fois re­çu beau­coup d’en­cou­ra­ge­ment des pas­sants», confie-t-il.

Ce fut un vé­ri­table chal­lenge, qu’il a ac­cep­té sans hé­si­ta­tion, alors qu’il n’avait jus­qu’à pré­sent des­si­né que sur du pa­pier, des toiles et réa­li­sé quelques ta­touages.

«J’ai sou­hai­té sor­tir de ma zone de confort, je n’avais ja­mais uti­li­sé de l’acry­lique pour peindre sur le bois et ce­la né­ces­site des tech­niques. J’ai par­fois dû m’y prendre à plu­sieurs re­prises pour cer­tains mo­tifs», ex­plique le jeune ar­tiste.

Son goût pour la pein­ture, il le tient peut-être de sa grand-mère, qu’il a vu peindre toute son en­fance sur des toiles, des verres ou en­core des meubles. C’est elle qui lui a ap­pris le b.a.-ba de cet art. «Je n’étais pas vrai­ment fort à l’école en gé­né­ral ou même en sport, mais j’ado­rais des­si­ner alors je me suis lan­cé et j’ai dé­ci­dé il y a quelques an­nées de com­men­cer des cours en art», ré­vèle-t-il.

En plus de lui of­frir de la vi­si­bi­li­té, Le­vis John­son ap­pré­cie le ca­rac­tère so­cial de l’ac­tion. Il sou­haite avant tout pra­ti­quer un art qui puisse faire pas­ser un mes­sage, au­de­là de l’as­pect es­thé­tique. «J’es­père pou­voir créer dans un fu­tur proche des mu­rales qui ont du sens et qui in­ter­pellent les gens, no­tam­ment lors du fes­ti­val Mu­ral qui a lieu tous les ans, à Mon­tréal», avoue le Dor­va­lois. Il sou­haite en at­ten­dant se di­ri­ger vers le mé­tier de ta­toueur, il a en d’ailleurs dé­jà réa­li­sé lui-même quelques-uns.

ANIMER

«Nous n’uti­li­sions presque pas cet en­droit ca­ché der­rière la bi­blio­thèque, on s’est dit que si on y dis­po­sait un pia­no public, ce­la pour­rait ap­por­ter de l’ani­ma­tion», ex­plique An­dréanne Alain, agente cultu­relle pour la Ci­té de Dor­val.

Ce pia­no est le tout pre­mier mis à dis­po­si­tion pour les Dor­va­lois. La Ci­té es­père que ce­la pour­ra réunir des ar­tistes pour y or­ga­ni­ser des spec­tacles de mu­sique. «Ce­la per­met de rendre ac­ces­sible la mu­sique aux gens qui n’ont pas la chance de pos­sé­der un ins­tru­ment», ajoute Mme Alain.

Ce­pen­dant, le pia­no peint par Le­vis John­son a été ré­cem­ment en­dom­ma­gé par la pluie et n’est plus fonc­tion­nel à ce jour. La Ci­té s’est vu of­frir un autre pia­no par la com­pa­gnie Mo­ven­tune à qui elle a juste payé les frais de li­vrai­son. Les deux ins­tru­ments sont sur la même place. La Ci­té en­vi­sage pos­si­ble­ment de le faire peindre, en per­met­tant à un autre ar­tiste, comme Le­vis Jonh­son, de lais­ser ex­pri­mer son art.

(Pho­to: Le Mes­sa­ger La­chine & Dor­val – Lisa Lasselin)

Le­vis Jonh­son a peint le pia­no public ins­tal­lé il y a quelques se­maines à la place Hea­ther Al­lard, der­rière la bi­blio­thèque de Dor­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.