Gar­çon de 7 ans mor­du au vi­sage

Le Messager Verdun - - LA UNE - ANDRÉANNE MO­REAU an­dreanne.mo­reau@tc.tc

FAITS DI­VERS. L’en­fant mor­du au vi­sage di­manche ma­tin par un chien dans un ap­par­te­ment de la rue Mel­rose, à Ver­dun, a re­çu son congé de l’hô­pi­tal. L’ani­mal, pos­si­ble­ment un pit­bull nom­mé Roc­co, a été eu­tha­na­sié par la So­cié­té pour la pré­ven­tion de la cruau­té en­vers les ani­maux (SPCA)

La veille de l’at­taque, le gar­çon de 7 ans au­rait pas­sé la nuit chez le conjoint de sa mère pour une pre­mière fois et dor­mi dans le même lit que l’ani­mal se­lon une source ano­nyme qui s’est confiée à TC Me­dia.

En fin d’avant-mi­di, di­manche, l’en­fant jouait dans le sa­lon et Roc­co, qui était alors sur le di­van tout à cô­té, a pro­fi­té d’une se­conde de dis­trac­tion de la mère, as­sise pour­tant à quelques pas, pour mordre.

CAUSES

Les ex­perts en com­por­te­ment ani­mal re­com­mandent gé­né­ra­le­ment de ne pas par­ta­ger son lit avec un chien. «Ça crée un sen­ti­ment de do­mi­na­tion chez le chien, lui don­nant en quelque sorte prio­ri­té dans la hié­rar­chie du groupe», ex­plique Ariane Du­ples­sis, pro­prié­taire d’ani­mex.

La SPCA a éga­le­ment iden­ti­fié que Roc­co man­quait d’exer­cice. Lo­gé dans un pe­tit 3 ½, il est pos­sible que des sor­ties trop peu fré­quentes l’aient em­pê­ché de se dé­fou­ler conve­na­ble­ment.

Bien qu’il ait été en­re­gis­tré et vac­ci­né, le chien n’était tou­jours pas sté­ri­li­sé. Les maîtres avaient jus­qu’au mois de juin pour se confor­mer à cet as­pect du nou­veau rè­gle­ment.

La ma­jo­ri­té des ex­perts s’en­tendent sur la né­ces­si­té de cette me­sure, qui règle à la fois la sur­po­pu­la­tion et un pro­blème pos­sible d’agres­si­vi­té puisque les trois quarts des cas de mor­sures pro­viennent de mâles non-sté­ri­li­sés,

RE­MISE EN QUES­TION

«C’est en­core une preuve que le rè­gle­ment de la ville ne fonc­tionne pas, puis­qu’il n’a pas em­pê­ché cet in­ci­dent», croit le conseiller Ster­ling Dow­ney, porte-pa­role de l’op­po­si­tion en ma­tière de ges­tion ani­ma­lière.

Le maire de Ver­dun, Jean-fran­çois Pa­ren­teau, est quant à lui dé­çu de voir que du ca­pi­tal po­li­tique se fasse sur un tel évé­ne­ment. «C’est mal­heu­reux, mais il va tou­jours y en avoir, des ac­ci­dents. Ça ne si­gni­fie pas que le rè­gle­ment ne fonc­tionne pas», ré­torque-t-il.

Le maire de Mon­tréal, De­nis Co­derre, a briè­ve­ment ré­agi en marge d’une confé­rence de presse sur le REM. «Les hu­mains avant les chiens», s’est-il conten­té de ré­pondre.

Il dé­fend ain­si la va­li­di­té de ses en­ga­ge­ments en­vers la pro­tec­tion des Mon­tréa­lais.

PEUT-ÊTRE PAS UN PIT­BULL

S’il a été iden­ti­fié par son maître au­près de la ville comme étant un pit­bull, la race du chien n’a tou­jours pas été confir­mée, ni par la SPCA, ni par Ani­mex, l’or­ga­nisme en charge de la ges­tion ani­ma­lière dans Ver­dun. Un test D’ADN de­vra le dé­ter­mi­ner.

(Pho­to: TC Me­dia – Fé­lix O.J. Four­nier)

L’ac­ci­dent s’est pro­duit vers 11h di­manche ma­tin, dans un ap­par­te­ment de la rue Mel­rose, près de la rue Wel­ling­ton à Ver­dun.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.