Rocks­tar du rac­cro­chage sco­laire

Le Messager Verdun - - ACTUALITÉS - ANDRÉANNE MO­REAU an­dreanne.mo­reau@•c.•c

POR­TRAIT. Avec ses pier­cings, ses che­veux roux et son franc-par­ler, Daph­né Mailloux-rous­seau est une fi­gure émer­gente du mi­lieu com­mu­nau­taire qui re­dé­fi­nit com­plè­te­ment le genre. La jeune di­rec­trice de L’ancre des Jeunes a chan­gé l’image de l’or­ga­nisme spé­cia­li­sé dans la per­sé­vé­rance et le rac­cro­chage sco­laires sans ja­mais nuire à sa mis­sion.

C’es• en mo­di­fian• son propre re­gard sur le rôle de L’ancre que lme lailloux-rous­seau a su convaincre les inves•is­seurs e• a••irer l’a••en•ion de do­na•eurs im­por•an•s.

« Au dé­bu•, je quê•ais de l’ar­gen•, de la re­con­nais­sance. i’ai chan­gé de pers­pec•ive quand j’ai réa­li­sé que L’ancre avai• au•an• à of­frir qu’à de­man­der », ra­con•e la psy­choé­du­ca•rice de for­ma•ion.

EX­PRI­MER SES VA­LEURS

ra ré­flexion a é•é simple. ouis­qu’elle-même n’a pas l’im­pres­sion de faire la cha­ri•é aux jeunes, qui lui ap­por•en• énor­mé­men•, elle n’avai• qu’à faire voir aux en•re­pre­neurs l’u•ili•é de son or­ga­nisme pour eux. d• c’es• ce qu’elle a fai•.

« Les en•re­pre­neurs on• •rou­vé dans L’ancre un vé­hi­cule pour ex­pri­mer leurs va­leurs. hls on• be­soin de nous, eux aus­si, que ce soi• pour com­pen­ser les im­pac•s de leur com­pa­gnie ou bien sim­ple­men• pour se dé­mar­quer de leurs com­pé•i•eurs », ex­plique lme lailloux-rous­seau.

res dé­marches son• vi­si­ble­men• ef­fi­caces puisque la der­nière soi­rée-bé­né­fice a a••iré 8OO convives, un nombre par•icu­liè­re­men• im­pres­sion­nan• pour un or­ga­nisme lo­cal.

« ceux ar­gu­men•s m’on• convain­cu : les ré­sul•a•s im­pres­sion­nan•s de L’ancre e•… caph­né. ron éner­gie, sa pas­sion. Ce••e fille es• un vrai dy­na­mo. Ça donne le goû• de s’im­pli­quer avec elle », fai• va­loir ré­bas•ein eau­ré, le chef de la di­rec•ion de aleu­blan­crouge, l’agence de marke•ing qui a or­ga­ni­sé ce sou­per de crabes gra•ui•emen• pour L’ancre.

La di­rec•rice gé­né­rale a don­né à son or­ga­nisme la fougue e• le dy­na­misme du hea­vy me­tal qu’elle écou•ai• ado­les­cen•e e• qui semble en­core •rans­pa­raî•re dans son pe•i• cô•é re­belle.

FI­GURE DISSONNANTE

« ie n’ai pas é•udié au HDC, j’ai moins de SO ans e• je suis une fille alors c’es• cer•ain que je dé•onne», cons•a•e caph­né lailloux-rous­seau.

puand elle a pris en 2O11 les rênes de l’or­ga­nisme où elle avai• com­plé•é son s•age hui• ans plus •ô•, lme lailloux­rous­seau avai• le syn­drome de l’im­pos•eur. dlle se •rou­vai• •rop jeune, •rop in­ex­pé­ri­men•ée à seule­men• 3O ans, pour hé­ri•er de la di­rec•ion de L’ancre, qu’elle por•ai• en •rès hau•e es•ime.

Ce son• deux de ses col­lègues du conseil d’ad­mi­nis•ra•ion, où elle sié­geai• alors comme •ré­so­rière, qui l’on• convain­cue qu’elle avai• •ou•es les qua­li•és re­quises.

dn lui fai­san• réa­li­ser son po•en•iel, ils on• fai• ce qu’elle fai­sai• •ous les jours avec les jeunes de la Com­mis­sion sco­laire lar­gue­ri•e-aour­geoys.

lain•en­an• •ou• à fai• confian•e, le re­gard de lme lailloux-rous­seau se por•e vers l’ave­nir. dlle •ra­vaille ac•uel­le­men• à la mise en place d’une boî•e à ou•ils qui perme••ra d’im­plan•er la mé•hode de L’ancre par•ou• au pué­bec e• es­père faire croî•re l’or­ga­nisme pour lui perme••re d’ac­cueillir da­van•age de jeunes.

« cans le fond, je •ra­vaille pour perdre ma job. Le plus beau jour de ma vie, ce se­ra ce­lui où on fer­me­ra L’ancre parce qu’on n’en au­rai• plus be­soin, qu’il n’y au­rai• plus de dé­cro­chage. lais on n’es• vrai­men• pas ren­dus là », dé­plore-•-elle.

Le •aux de dé­cro­chage sco­laire se si•ue au•our de 3O % à uer­dun.

(oho•o: sc le­dia – Hu­go Lo­ri­ni)

Le travail et l’éner­gie de Daph­né Mailloux-rous­seau lui ont va­lu d’être fi­na­liste au Concours Aris­ta, qui ré­com­pense les jeunes lea­ders du Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.