Une mère ex­cep­tion­nelle

Le Messager Verdun - - LA UNE - An­dréanne Mo­reau an­dreanne.mo­reau@tc.tc

FÊTE DES MÈRES. Avoir un en­fant de­mande du cou­rage, de la pa­tience, des sa­cri­fices. Ima­gi­nez en éle­ver huit dans une fa­mille re­cons­ti­tuée. C’est ce que fait Na­ta­lie Mi­ron, en plus de tra­vailler à temps plein, de s’im­pli­quer bé­né­vo­le­ment dans di­vers groupes et d’avoir mis sur pied l’or­ga­nisme Rain­bow Um­brel­la, qui vient en aide aux jeunes LGBTQ. Mais dans la fo­lie de son quo­ti­dien, l’amour l’em­porte tou­jours sur le chaos.

La jour­née com­mence tôt. Na­ta­lie part à 6 h 15 avec les plus jeunes, di­rec­tion Club des Pe­tits Dé­jeu­ners où elle s’im­plique. Un peu plus tard, son conjoint To­ny Des­jar­dins amène les ado­les­cents et re­part avec les pe­tits pour les me­ner à l’école Ri­ver­view.

Na­ta­lie prend en­suite le che­min du Lasalle Com­mu­ni­ty Com­pre­hen­sive High School avec Hai­leigh et Je­re­my. Un pe­tit ar­rêt au Tim Hor­tons pour son ca­fé avant d’al­ler tra­vailler au Centre com­mu­nau­taire Daw­son. Elle y est co­or­don­na­trice de­puis presque vingt ans.

À la fin des classes, les en­fants vien­dront la re­joindre pour prendre part à dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés spor­tives et d’aide aux de­voirs. Une fois à la mai­son, après le sou­per, les de­voirs, les bains, elle peut consa­crer le temps qui lui reste à Rain­bow Um­brel­la.

Il faut rem­plir des de­mandes de fi­nan­ce­ment ou de sub­ven­tions, ré­pondre aux cour­riels, mettre pro­duire et im­pri­mer l’in­fo­lettre dans la­quelle les jeunes LGBTQ ra­content leur his­toire, ache­ter les livres thé­ma­tiques qu’ils vont lire dans les écoles pri­maires, or­ga­ni­ser la par­ti­ci­pa­tion de l’or­ga­nisme à la pa­rade de la fier­té gaie…

Tout ça, sans comp­ter les autres pa­ra­sco­laires de cha­cun des en­fants !

Inu­tile de dire qu’il reste très peu de temps pour elle, en-de­hors de quelques jours de va­cances à la rou­lotte au Lac des Pins, his­toire de res­pi­rer un peu.

AU­CUN RE­GRET

« J’avoue que, en énu­mé­rant tout ça, je vois que c’est un peu fou. Mais c’est tel­le­ment drôle. À tous les jours, il y a de l’ac­tion, une his­toire », sou­tient Mme Mi­ron.

Le plus grand dé­fi ré­side pro­ba­ble­ment dans le fait que cha­cun des en­fants est com­plè­te­ment dif­fé­rent, dans leur ca­rac­tère comme dans leurs goûts. « Le pire, c’est à l’heure des re­pas. Per­sonne n’aime les mêmes choses et, en plus, ça change constam­ment », confie-t-elle, don­nant en exemple le dé­sir ré­cem­ment de l’un d’eux de de­ve­nir vé­gé­ta­rien. « Heu­reu­se­ment, ça n’a du­ré que quelques jours ! »

Dans l’ap­par­te­ment de la rue Os­borne, pas une mi­nute ne se passe sans que quel­qu’un parle, bouge, joue. C’est d’ailleurs ce qui a man­qué à Mi­chael, l’aîné de Na­ta­lie, qui a dé­ci­dé de re­ve­nir à la mai­son après avoir pas­sé un an en co­lo­ca­tion.

LA CLÉ : L’HU­MOUR !

« L’autre jour, à l’heure du sou­per, Aus­tin ne vou­lait pas ve­nir s’as­soir et s’est mis à dire qu’il ne pou­vait pas parce que le plan­cher était de la lave. Eh bien mon conjoint a grim­pé sur le di­van et s’est joint à lui. En deux mi­nutes, tout le monde était sur un meuble et per­sonne ne man­geait, mais on a tel­le­ment ri», ra­conte Na­ta­lie.

C’est ce que To­ny a ap­por­té en se joi­gnant à cette fa­mille : l’hu­mour.

À l’époque mère mo­no­pa­ren­tale de cinq, Na­ta­lie a long­temps hé­si­té à unir sous un même toit ses en­fants et ceux de son conjoint, crai­gnant qu’à dix, la vie soit beau­coup trop com­pli­quée.

«Fi­na­le­ment, c’est tel­le­ment plus simple de­puis qu’il est là. Il est tou­jours calme quand moi je suis stres­sée. Il ne s’en fait pas, prend tout de fa­çon très zen », dit-elle amou­reu­se­ment de l’homme qu’elle épou­se­ra cet au­tomne. Ain­si, le nombre n’est ja­mais un obs­tacle. L’amour ne se di­vise pas, il se mul­ti­plie.

(Pho­to:tc Me­dia – Hu­go Lo­ri­ni)

Il y a tou­jours de l’ac­tion chez Na­ta­lie Mi­ron. Avec ses cinq en­fants et les trois de son conjoint, la vie est un grand chaos or­ga­ni­sé.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – Ani­mex)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.