VER­DUN JONGLE

Le Messager Verdun - - LA UNE - ANDRÉANNE MO­REAU an­dreanne.mo­reau@tc.tc

L’école de cirque de Ver­dun vient tout juste d’être inau­gu­rée, mais elle est dé­jà un ber­ceau pour les jeunes ta­lents et un lieu de ren­contre pour les ar­tistes. La Conven­tion de jon­gle­rie de Mon­tréal, qui s’y est dé­rou­lé pour la pre­mière fois cette fin de se­maine, en était un bon exemple. Un de ses par­ti­ci­pants, Da­vid Louch, a été for­mé ici et est main­te­nant jon­gleur pro­fes­sion­nel pour toutes les com­pa­gnies de cirque mont­réa­laises.

RAS­SEM­BLE­MENT. C’est dans une am­biance de grande fête de fa­mille que s’est dé­rou­lée la conven­tion de jon­gle­rie de Mon­tréal, à l’école de cirque de Ver­dun, du­rant toute la fin de se­maine. Une cin­quan­taine de jon­gleurs de tous âges et d’un peu par­tout au Ca­na­da y dis­cu­taient, pra­ti­quaient et échan­geaient des trucs ou des idées pour de nou­veaux nu­mé­ros.

Il suf­fi­sait de voir un des jon­gleurs ar­ri­ver et être ac­cueilli à bras ou­verts par ses col­lègues pour sai­sir l’es­prit de col­lé­gia­li­té qui règne dans ce mi­lieu. Les re­trou­vailles étaient vite sui­vies d’un échange de quilles ou de balles en duo, leur art les unis­sant en­core plus ef­fi­ca­ce­ment que la pa­role.

«C’est un pe­tit monde, alors on se connaît tous. Aux conven­tions, on en pro­fite sur­tout pour trou­ver des idées, voir ce que les autres font. Mais c’est spé­cial pour moi cette an­née puisque j’ai été for­mé ici», sou­ligne le jon­gleur pro­fes­sion­nel Da­vid Louch.

Ori­gi­naire de Ha­li­fax, il a étu­dié trois ans à l’école de cirque de Ver­dun et tra­vaille dé­sor­mais pour pra­ti­que­ment toutes les com­pa­gnies mont­réa­laises. Il re­ve­nait d’ailleurs tout juste d’une tour­née avec les Par­faits In­con­nus et pré­sen­tait un so­lo et un duo au spec­tacle du sa­me­di soir.

RE­LÈVE

Comme la grande ma­jo­ri­té des vieux mé­tiers, la jon­gle­rie est un art qui se trans­met d’une gé­né­ra­tion à l’autre, évo­luant au fil des pro­grès de cha­cun, au fur et à me­sure que les plus au­da­cieux re­poussent les li­mites éta­blies par ceux qui les ont pré­cé­dés.

«Un des par­ti­ci­pants du ven­dre­di jon­glait dix balles. Ça ne dit peut-être pas grand-chose à la ma­jo­ri­té des gens, mais ce n’est rien de moins qu’ex­cep­tion­nel», s’ex­clame le pré­sident des jon­gleurs associés du Qué­bec, Louis Per­reault.

Lui-même, en plus de 40 ans de car­rière, a vu évo­luer de nom­breux jeunes qu’il a ini­tiés quand ils étaient en­fants et sont main­te­nant des jon­gleurs ac­com­plis.

Et la re­lève est pro­met­teuse. À dix ans, le jeune Billy-bob ma­nie le dia­bo­lo comme peu d’adultes. «Je fais un pe­tit peu de tout ce qu’il y a là: du mi­ni-vé­lo, du bâ­ton-fleur, des as­siettes chi­noises. Mais c’est vrai­ment le dia­bo­lo que je pré­fère», confie-t-il.

Il faut dire que Billy-bob est né dans ce mi­lieu. Son père, pro­prié­taire de l’en­tre­prise mont­réa­laise d’ar­ticles de jon­gle­rie Gou­du­rix, l’em­mène avec lui aux conven­tions de­puis qu’il a quatre ans.

ART AC­CES­SIBLE

Les par­ti­ci­pants ne sont pas tous des pro­fes­sion­nels et n’ont pas non plus tous l’in­ten­tion de le de­ve­nir.

«Beau­coup de gens pra­tiquent la jon­gle­rie comme cer­tains le font pour le ten­nis. C’est une ac­ti­vi­té phy­sique spor­tive qui fait qu’on re­lève constam­ment de nou­veaux dé­fis. En plus, c’est un ex­cellent exer­cice pour la concen­tra­tion», fait va­loir M. Per­reault, qui offre des ate­liers dans les écoles de la pro­vince de­puis plu­sieurs an­nées.

Se­lon lui, la jon­gle­rie peut être très bé­né­fique pour les jeunes en leur ap­pre­nant la pa­tience, la per­sé­vé­rance, mais sur­tout en les fai­sant sor­tir et quit­ter leurs écrans pen­dant un cer­tain temps.

(Pho­to: TC Me­dia – De­nis Ger­main)

La conven­tion de jon­gle­rie de Mon­tréal se te­nait pour la toute pre­mière fois à Ver­dun, même s’il s’agis­sait de sa 19e édi­tion. Les or­ga­ni­sa­teurs es­pèrent bien re­nou­ve­ler leur en­tente avec l’école de cirque pour y re­ve­nir dans les pro­chaines an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.