Lo­ge­ment so­cial

Le Messager Verdun - - LA UNE - ANDRÉANNE MO­REAU an­dreanne.mo­reau@tc.tc

HA­BI­TA­TION. Des tests de conta­mi­na­tion des sols ont été ef­fec­tués la se­maine der­nière sur les ter­rains du bou­le­vard Gaé­tan-la­berge ap­par­te­nant à la Ville. L’em­pla­ce­ment est le der­nier suf­fi­sam­ment grand à Ver­dun où il est en­vi­sa­geable de cons­truire de nou­veaux im­meubles des­ti­nés à du lo­ge­ment so­cial.

De­puis au moins 15 ans, le Co­mi­té d’ac­tion de ci­toyens et ci­toyennes de Ver­dun (CACV) a je­té son dé­vo­lu sur le ter­rain. Une co­opé­ra­tive d’ha­bi­ta­tion, Ca­sa Bel­la, est même in­cor­po­rée. Ses membres sou­hai­taient à l’époque mettre sur pied une co­opé­ra­tive fa­mi­liale, mais tant de temps a pas­sé que leurs en­fants sont main­te­nant grands et ont quit­té le foyer.

Le pro­jet conti­nue tout de même d’être ac­tif et le CACV a amor­cé un grand mé­nage de ses dos­siers afin de sa­voir qui dans leur liste d’at­tente sou­haite y de­meu­rer. Pour l’ins­tant, en­vi­ron 350 per­sonnes y fi­gurent.

Le CACV es­time, se­lon des rap­ports d’ex­perts, qu’en­vi­ron 300 uni­tés pour­raient être bâ­ties sur le site.

CONTA­MI­NA­TION

Le site du bou­le­vard Gaé­tan-la­berge si­tué entre les rues Rhéaume et Hick­son était au­tre­fois un dé­po­toir. Il est donc as­su­ré­ment conta­mi­né, mais on ignore en­core à quel point. C’est pour­quoi le ca­rot­tage était né­ces­saire avant d’en­vi­sa­ger la suite des dé­marches.

«On sait qu’il y a des zones avec de gros élec­tro­mé­na­gers, d’autres avec du verre. Quand ils ont construit la coop Entre-deuxâges, au coin de Rhéaume, c’était du pa­pier et du car­ton qu’il y avait en des­sous et c’était tel­le­ment com­pac­té qu’il ne s’était même pas dé­com­po­sé. On pou­vait en­core lire ce qu’il y avait d’écrit sur les jour­naux», ra­conte la di­rec­trice du CACV, Claire La­pointe.

La pos­si­bi­li­té de cons­truire ou non dé­pen­dra du ni­veau de conta­mi­na­tion. Ce­lui-ci fe­ra aus­si beau­coup va­rier les coûts du pro­jet.

PRO­CHAINES ÉTAPES

«La bonne nou­velle, c’est que Mme Me­lan­çon est main­te­nant mi­nistre de l’en­vi­ron­ne­ment et que c’est ce mi­nis­tère qui donne ou non la per­mis­sion de cons­truire. Elle connaît les be­soins de l’ar­ron­dis­se­ment en lo­ge­ment so­cial, alors ça au­gure bien», pour­suit Mme La­pointe.

Des che­mi­nées ont été ins­tal­lées par Ver­dun sur les ter­rains afin d’éva­cuer les bio­gaz qui pour­raient ve­nir de la dé­com­po­si­tion. Les dé­tec­teurs mis en place pour cal­cu­ler la concen­tra­tion de ces éma­na­tions ont ré­vé­lé qu’il y en avait très peu et qu’elles ont beau­coup ré­duit, se­lon ce que les au­to­ri­tés ont confié à Mme La­pointe. Une autre bonne nou­velle pour le pro­jet, mais qui ne ga­ran­tit rien.

L’ar­ron­dis­se­ment de­vra en­suite main­te­nir la ré­so­lu­tion que les élus avaient prise de dé­dier ce ter­rain au lo­ge­ment so­cial, peu im­porte quel par­ti se­ra élu le 5 no­vembre. Il ap­par­tien­dra en­suite à la ville-centre de cons­truire.

(PHO­TO: TC ME­DIA – ANDRÉANNE MO­REAU)

(Pho­to: TC Me­dia – Andréanne Mo­reau)

Les ter­rains si­tués sur le bou­le­vard Gaé­tan-la­berge entre la rue Rhéaume et l’hô­pi­tal de Ver­dun sont pré­sen­te­ment éva­lués afin de dé­ter­mi­ner le ni­veau de conta­mi­na­tion des sols. Du lo­ge­ment so­cial pour­rait éven­tuel­le­ment y être construit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.