Fri­go com­mu­nau­taire

Le Messager Verdun - - LA UNE - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

ALI­MEN­TA­TION. Le fri­go Bo­napp, dis­po­nible à Ver­dun dans le ca­fé et res­tau­rant vé­gé­ta­rien Le 5e, com­mence à se faire connaître. Chaque se­maine, de nou­veaux pro­duits se re­trouvent dans le fri­go et des ré­si­dents viennent se ser­vir.

Le res­tau­rant Le 5e s’est im­plan­té sur la rue Wel­ling­ton avec l’épi­ce­rie zé­ro-dé­chet LOCO à la mi-sep­tembre. Il au­ra fal­lu presque trois mois pour at­ti­rer la cu­rio­si­té des clients sur le fri­go Bo­napp qui se trouve à l’en­trée du lo­cal par­ta­gé et pour qu’une à deux per­sonnes par se­maine l’uti­lisent pour dé­po­ser ou prendre de la nour­ri­ture.

Les pro­duits qui s’y re­trouvent sont prin­ci­pa­le­ment non pé­ris­sables comme du riz, du cous­cous ou des boîtes de conserve. Il y a aus­si beau­coup de conte­nants qui servent aux Ver­du­nois qui viennent pour la pre­mière fois faire leurs courses à l’épi­ce­rie.

« Avant de s’éta­blir dans cet ar­ron­dis­se­ment, on était dans le Sud-ouest et on re­trou­vait da­van­tage de fruits et lé­gumes, ex­plique le co­fon­da­teur, Vincent Des­su­reault. On avait aus­si des plats pré­pa­rés que des ré­si­dents dé­po­saient avant de s’ab­sen­ter plu­sieurs jours. On es­père que l’on va re­trou­ver cette même dy­na­mique. »

Le Re­grou­pe­ment Alex et Alex qui fait de la dis­tri­bu­tion de lé­gumes et l’en­tre­prise Pre­mière Mois­son qui fait du pain étaient deux contri­bu­teurs de Grif­fin­town. L’en­tre­pre­neur sou­haite qu’ils conti­nuent de par­ti­ci­per à l’ini­tia­tive à Ver­dun.

Il ai­me­rait aus­si que d’autres fri­gos com­mu­nau­taires voient le jour dans l’ar­ron­dis­se­ment pour ren­for­cer le mou­ve­ment.

IM­PLI­CA­TION

« Ça reste in­ha­bi­tuel d’ar­ri­ver dans un en­droit com­mer­cial et de par­ta­ger des choses gra­tui­te­ment. Notre but est tou­te­fois de con­tri­buer à notre com­mu­nau­té et d’ame­ner les gens à s’édu­quer sur un mode de vie so­cio et éco­res­pon­sable », sou­tient le co­fon­da­teur.

Il évoque d’autres pro­jets so­ciaux qui sont dé­jà mis en place dans l’éta­blis­se­ment, comme le « ca­fé en at­tente » qui per­met aux usa­gers de payer pour deux ca­fés afin d’en of­frir un à une per­sonne dans le be­soin. Un autre exemple est la « route du lait » qui donne la pos­si­bi­li­té aux ma­mans de se mettre au chaud pour al­lai­ter leur en­fant sans avoir à consom­mer. Une autre idée est à l’étude et pour­rait prochainement voir le jour.

«À l’in­té­rieur ou à l’ex­té­rieur, on ai­me­rait créer une sorte de jar­din où l’on fe­rait pous­ser des fines herbes, en­vi­sage M. Des­su­reault. On les uti­li­se­rait en cui­sine, mais on les met­trait aus­si à la dis­po­si­tion de tout le monde. »

Pour l’heure, les co­fon­da­teurs du res­tau­rant veulent concen­trer leurs ef­forts pour s’im­plan­ter par­mi les Ver­du­nois et faire connaître leur vi­sion du com­merce.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – Le 5e)

Le co­fon­da­teur du res­tau­rant Le 5e, Vincent Des­su­reault, es­père que les Ver­du­nois pensent à se ser­vir du fri­go com­mu­nau­taire Bo­napp dans leur quo­ti­dien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.