Geste lo­cal pour im­pact in­ter­na­tio­nal

Le Messager Verdun - - ACTUALITÉS - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

ANI­MAUX. Mé­lis­sa Mo­ris­sette s’en­vo­le­ra au dé­but mars pour trois se­maines à des­ti­na­tion de la Tan­za­nie avec la Fon­da­tion aide vé­té­ri­naire in­ter­na­tio­nale (FAVI) afin d’ai­der les ani­maux de zones re­cu­lées. D’ici là, elle fait ap­pel à la gé­né­ro­si­té des Ver­du­nois pour ré­cu­pé­rer des col­liers et des laisses pour chiens et chats.

Mé­lis­sa Mo­ris­sette est tech­ni­cienne en san­té ani­male et bé­né­vole pour la Fon­da­tion aide vé­té­ri­naire in­ter­na­tio­nale (FAVI). Elle ac­com­pa­gne­ra les fi­nis­sants en san­té ani­male du Col­lège Lio­nel-groulx lors de leur stage hu­ma­ni­taire dans ce pays d’afrique. Sur place, ils au­ront comme ob­jec­tif de sté­ri­li­ser les chats et les chiens, en plus de les vac­ci­ner contre la rage.

« On aver­tit la po­pu­la­tion qu’on va se rendre dans un vil­lage, puis tout un cha­cun peut ve­nir nous ren­con­trer avec son ani­mal, ex­plique la Ver­du­noise. On es­père s’oc­cu­per d’en­vi­ron 300 ani­maux du­rant les trois se­maines de mars. Le chiffre va­rie­ra en fonc­tion des sexes puis­qu’une fe­melle re­quiert plus de temps qu’un mâle par exemple. »

La Fon­da­tion in­ter­vient dans des zones re­cu­lées qui lui sont in­di­quées par des par­te­naires lo­caux et où elle ne fait pas concur­rence avec les ser­vices vé­té­ri­naires.

« La Tan­za­nie est choi­sie à cause de sa sur­po­pu­la­tion de chiens et beau­coup de cas de rages. Par consé­quent, notre ac­tion contri­bue à bais­ser la pro­pa­ga­tion de la ma­la­die non seule­ment chez les ani­maux, mais aus­si chez les hu­mains », sou­ligne Mme Mo­ris­sette.

IN­VES­TIS­SE­MENT

La tech­ni­cienne en san­té ani­male a dé­ci­dé de s’in­ves­tir dans ce pro­jet pour son amour pour les ani­maux et ob­te­nir plus d’ex­pé­rience dans son do­maine. Cette fa­çon de voya­ger lui per­met aus­si d’avoir un im­pact sur place. En jan­vier, elle est al­lée au Be­lize où la Fon­da­tion se rend de­puis plu­sieurs an­nées et la vé­té­ri­naire a consta­té que les bêtes se portent mieux et ont moins de pa­ra­sites.

En Tan­za­nie, Mé­lis­sa Mo­ris­sette sou­haite aus­si ap­por­ter des col­liers et des laisses.

« Là-bas, les vil­la­geois uti­lisent des chaînes, des cein­tures ou des cordes pour te­nir les chiens et les chats donc ce se­ra plus confor­table pour eux, in­siste-t-elle. C’est aus­si une ma­nière de mon­trer qu’ils ont été soi­gnés et ap­par­tiennent à quel­qu’un. »

Elle in­vite alors les Ver­du­nois à don­ner leurs ac­ces­soires à la Mai­son de l’en­vi­ron­ne­ment de Ver­dun ou à les lui re­mettre di­rec­te­ment d’ici la fin du mois.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té)

La Ver­du­noise Mé­lis­sa Mo­ris­sette col­lecte un maxi­mum de col­liers et laisses pour chiens et chats pour son pro­jet hu­ma­ni­taire en Tan­za­nie où elle se ren­dra en mars.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.