Faire res­pec­ter l’ar­rêt obligatoire

Le Messager Verdun - - ACTUALITÉS -

TRANS­PORTS. Une di­zaine de plaintes ont été dé­po­sées au­près du Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM) de­puis la mise en place de l’ar­rêt obligatoire au croi­se­ment du bou­le­vard Gaé­tan-la­berge et de la rue Rhéaume, à Ver­dun. Les pan­neaux de si­gna­li­sa­tion sont en place de­puis sep­tembre, mais ne semblent tou­jours pas res­pec­tés.

Les ré­si­dents des Ha­bi­ta­tions com­mu­nau­taires Entre-deux-âges ain­si que les étu­diants de la po­ly­va­lente té­moignent du dan­ger per­sis­tant. «Il s’agit tant de té­moins que de pié­tons qui tentent de re­joindre le trot­toir d’en face, pré­cise l’agente so­cio­com­mu­nau­taire, Ma­rie-ève Lé­pine. Ils em­pruntent la tra­verse, mais des voi­tures ne res­pectent pas le stop et manquent de les frap­per.»

Mme Lé­pine em­prunte la route pour se rendre chez elle et a consta­té à trois re­prises ce mois-ci des pié­tons qui étaient obli­gés de faire marche ar­rière à cause du com­por­te­ment d’un au­to­mo­bi­liste.

L’ar­rêt est re­quis de­puis l’au­tomne dû au tra­fic dans le quar­tier, qui compte deux ré­si­dences pour per­sonnes âgées, une école, un abri d’au­to­bus et la rue Rhéaume qui per­met le tran­sit de­puis la rue Wel­ling­ton. Des Ver­du­nois fai­saient cette de­mande de­puis près de trois ans.

TO­LÉ­RANCE

«Je pense que les conduc­teurs ne res­pectent pas la si­gna­li­sa­tion, car c’est une ha­bi­tude qui est an­crée. J’ai l’im­pres­sion qu’ils ra­len­tissent parce qu’il y a un dos-d’âne, mais en­suite ils pré­sument que ça a l’air clair, donc ils conti­nuent sur leur lan­cée. Ça va fi­nir en ca­tas­trophe à un mo­ment don­né», aver­tit l’agente so­cio­com­mu­nau­taire.

Deux mois avant l’ajout de l’ar­rêt, des pan­neaux ont été ins­tal­lés pour an­non­cer le chan­ge­ment de si­gna­li­sa­tion. Lors du pre­mier mois en fonc­tion, la nou­veau­té était en­core in­di­quée aux au­to­mo­bi­listes et les po­li­ciers sur place les ont rap­pe­lés à l’ordre.

Les pa­trouilleurs sont de plus en plus pré­sents sur les lieux et com­mencent à mettre des constats d’in­frac­tion à ceux qui ne res­pectent pas le Code de la route.

(S.P.)

(Pho­to: TC Me­dia – So­phie Pois­son)

Pen­dant un mois, les pa­trouilleurs vont dou­bler d’at­ten­tion au croi­se­ment du bou­le­vard Gaé­tan-la­berge et de la rue Rhéaume pour s’as­su­rer que l’ar­rêt obligatoire soit res­pec­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.