Né­go­cia­tions pour un nou­vel échéan­cier

Le Messager Verdun - - ACTUALITÉS - DEL­PHINE BER­GE­RON del­phine.ber­ge­ron@tc.tc

TRANS­PORTS. Les dé­lais et les coûts sup­plé­men­taires aux­quels fait face le consor­tium Si­gna­ture sur le Saint-laurent (SSL), char­gé de la construc­tion du nou­veau pont Cham­plain, font l’ob­jet de­puis un an d’une pour­suite ju­di­ciaire. Des né­go­cia­tions sont en cours avec Ot­ta­wa pour ten­ter d’évi­ter les pé­na­li­tés sa­lées si le chan­tier n’est pas li­vré comme pré­vu en dé­cembre 2018.

SSL conti­nue de mar­te­ler que la nou­velle struc­ture se­ra prête à temps. Or, le groupe pour­suit In­fra­struc­ture Ca­na­da parce que le mi­nis­tère au­rait omis de dé­voi­ler les res­tric­tions de poids de l’an­cien pont Cham­plain en rai­son de son mau­vais état, com­pro­met­tant ain­si le tran­sport de pièces sur­di­men­sion­nées de bé­ton ou d’acier.

Dans les do­cu­ments dé­po­sés en Cour su­pé­rieure en mars 2017, SSL pré­tend que l’ap­pel d’offres au­rait dû com­prendre ces in­for­ma­tions.

Le groupe pi­lo­té par Snc-la­va­lin a ef­fec­tué des mo­di­fi­ca­tions à sa pla­ni­fi­ca­tion, no­tam­ment en ache­mi­nant les ma­té­riaux pe­sant entre 30 et 80 tonnes par ba­teau ou par train, ce qui a en­traî­né des coûts et des dé­lais sup­plé­men­taires d’en­vi­ron trois mois. La pour­suite ré­clame 124 M$, ce qui cou­vri­rait pres­qu’en­tiè­re­ment les pé­na­li­tés contrac­tuelles en cas de re­tards.

TRA­VAUX

La nou­velle struc­ture est ter­mi­née à plus de 65%. La ca­dence a été aug­men­tée, no­tam­ment pour être en me­sure de com­plé­ter l’étape cri­tique en­ta­mée ré­cem­ment de l’as­sem­blage du pont sus­pen­du.

L’ou­ver­ture pro­chaine de la Voie ma­ri­time risque de com­pli­quer le tra­vail du cons­truc­teur puisque cette por­tion, qui ne com­prend au­cun pi­lier pour la sou­te­nir, en­jam­be­ra le ca­nal per­met­tant aux na­vires d’at­teindre les Grands Lacs de­puis l’at­lan­tique. SSL pré­voit aus­si ter­mi­ner la construc­tion du py­lône cen­tral en juillet.

EN­TENTE

Lors de la der­nière au­dience, le 5 fé­vrier, les deux par­ties concer­nées ont af­fir­mé que les dis­cus­sions hors cours se pour­sui­vaient et qu’elles se don­naient jus­qu’à juin pour trou­ver un ter­rain d’en­tente. Chose cer­taine, la pos­si­bi­li­té que le pont ne puisse pas être li­vré tel que conve­nu, le 1e dé­cembre, est écrite noir sur blanc dans les do­cu­ments.

Dans un tel cas, les im­pacts pour­raient être im­por­tants sur les ré­si­dents de L’île-des-soeurs. Ni les res­pon­sables de SSL ni ceux d’in­fra­struc­ture Ca­na­da n’ont tou­te­fois vou­lu se pro­non­cer. Un co­mi­té de bon voi­si­nage au­ra lieu le 30 mai à L’île-des-soeurs, où les In­su­laires pour­ront en sa­voir un peu plus. Les pro­cé­dures ju­di­ciaires sont quant à elles sus­pen­dues jus­qu’à la pro­chaine com­pa­ru­tion du 29 juin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.