MO­DÈLE DE RÉUS­SITE

Le Messager Verdun - - LA UNE - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

Près de 14 000 m2, soit l’équi­valent de deux ter­rains de foot­ball, se­ront amé­na­gés à l’in­té­rieur de la Place Bo­na­ven­ture pour pré­sen­ter les Olym­piades des mé­tiers et des tech­no­lo­gies. Les 300 fi­na­listes ve­nus de toutes les ré­gions du Qué­bec, dont le Ver­du­nois Jean-fran­çois Jar­din, conver­ge­ront dé­but mai au centre-ville de Mon­tréal pour se me­su­rer entre eux en fai­sant va­loir leurs ta­lents dans 38 spé­cia­li­tés.

ÉDU­CA­TION. Six Ver­du­nois ont été sé­lec­tion­nés pour par­ti­ci­per aux Olym­piades qué­bé­coises des mé­tiers et des tech­no­lo­gies qui se dé­rou­le­ront dé­but mai au centre-ville de Mon­tréal. Ils font par­tie des 300 fi­na­listes des éli­mi­na­toires ré­gio­nales qui dé­mon­tre­ront leurs com­pé­tences dans leur dis­ci­pline res­pec­tive, que ce soit l’infographie, la car­ros­se­rie, la plom­be­rie, ou en­core l’es­thé­tique, entre autres.

«La com­pé­ti­tion est une très bonne oc­ca­sion de mettre en pra­tique ce que j’ai ap­pris pen­dant mes études et de m’amé­lio­rer, as­sure Jin­gai Xu qui est en deuxième an­née de concep­tion gra­phique ré­si­den­tielle et com­mer­ciale au Ver­dun Adult and Ca­reer Cen­ter. J’es­père ga­gner, mais je suis dé­jà très heu­reuse, car j’ai fait des progrès et je sais que je fe­rai de mon mieux le mo­ment ve­nu.»

Les par­ti­ci­pants ont la pos­si­bi­li­té de s’en­traî­ner sur les exer­cices im­po­sés lors des édi­tions pré­cé­dentes. L’un des en­jeux se­ra de fi­nir l’épreuve en un maxi­mum de trois heures. La jeune femme de 23 ans, ori­gi­naire de la Co­rée du Sud, a ac­cep­té un défi sup­plé­men­taire.

«Je suis ha­bi­tuée à tra­vailler sur le lo­gi­ciel Au­to­cad, mais lors des Olym­piades, je me ser­vi­rai de Red­dit qui per­met aus­si de faire de la 2D et de la 3D», rap­porte-t-elle.

Dé­but mai, elle conce­vra sur or­di­na­teur un bâ­ti­ment à l’échelle vu de l’ex­té­rieur. Un autre plan de­vra aus­si pré­sen­ter la dis­po­si­tion des murs et des fe­nêtres. À la fin de ses études, Jin­gai Xu sou­hai­te­rait conce­voir des mai­sons pour évo­luer dans un uni­vers créa­tif tout en res­pec­tant les échéan­ciers et les dé­si­rs de ses clients.

AP­PREN­TIS­SAGE

Jean-fran­çois Jar­din est l’un des étu­diants du Centre de formation pro­fes­sion­nelle (CFP) de Ver­dun qui se ren­dra éga­le­ment à la com­pé­ti­tion. Il met­tra en avant son sa­voir-faire en pein­ture au­to­mo­bile alors qu’il y a à peine deux ans, il n’au­rait ja­mais pen­sé exer­cer ce mé­tier.

«Mon pro­jet de base était d’al­ler au cé­gep alors, quand j’ai com­men­cé à faire de la car­ros­se­rie en se­con­daire 4, c’était toute une aven­ture, se sou­vient ce­lui qui est au­jourd’hui ap­pren­ti peintre. Quand j’ai re­mar­qué tout ce qu’on pou­vait faire avec cette formation et ce que le Di­plôme d’études pro­fes­sion­nelles (DEP) pou­vait m’ap­por­ter, j’ai trou­vé que c’était une belle oc­ca­sion. Ce qui m’in­té­resse, c’est avant tout le cô­té per­fec­tion­niste qui me res­semble.»

De­puis dé­cembre, le jeune homme de 18 ans s’en­traîne en es­pé­rant être par­mi les meilleurs. «J’ai des for­ma­tions pour uti­li­ser Axal­ta, la pein­ture que l’on va uti­li­ser lors de la com­pé­ti­tion. C’est mon école qui les paie, car je ne m’en étais ja­mais ser­vi au­pa­ra­vant et que ça m’ap­prend de nou­velles tech­niques qui me ser­vi­ront pour la suite», sou­tient-il.

Il a no­tam­ment dé­cou­vert des étapes de pré­pa­ra­tion avant d’ap­pli­quer la pein­ture, de net­toyage et d’es­suyage pour re­ti­rer les pous­sières. Aux Olym­piades, il de­vra as­sem­bler un pare-choque, ap­pli­quer une couche d’ap­prêt, pein­tu­rer et po­lir. La 15e édi­tion des Olym­piades qué­bé­coises des mé­tiers et des tech­no­lo­gies se dé­rou­le­ront du 2 au 5 mai à la Place Bo­na­ven­ture (800, rue de la Gau­che­tière Ouest).

Dé­rou­le­ment

La com­pé­ti­tion va­lo­rise les mé­tiers spé­cia­li­sés où il existe une pé­nu­rie de main-d’oeuvre au sein de plu­sieurs in­dus­tries en pré­sen­tant des mo­dèles de réus­site.

«Pen­dant 48h, on monte une vé­ri­table usine à par­tir de rien avec 300 postes de tra­vail, in­dique Jean-rock Gau­dreault, di­rec­teur gé­né­ral de Com­pé­tences Qué­bec, l’or­ga­nisme à l’ori­gine du pro­jet. Chaque mé­tier est un uni­vers en soi et se­ra pra­ti­qué en si­mul­ta­né. C’est fas­ci­nant.»

Quelque 250 juges ana­ly­se­ront dans les moindres dé­tails les pièces mé­tal­liques, les des­sins ou les gâ­teaux réa­li­sés par les étu­diants lors d’épreuves se dé­rou­lant sur deux jours. En sou­dage, par exemple, les pièces se­ront aus­cul­tées au rayon X

(Photo: Gra­cieu­se­té)

Quelque 12 000 vi­si­teurs sont at­ten­dus lors de la 15e édi­tion des Olym­piades qué­bé­coises des mé­tiers et des tech­no­lo­gies, à la­quelle par­ti­ci­pe­ra Jin­gai Xu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.