Nou­veaux lo­caux

Le Messager Verdun - - LA UNE - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

TECH­NO­LO­GIES. L’or­ga­nisme Gran­dir sans fron­tières vient d’em­mé­na­ger dans ses nou­veaux lo­caux grâce à la sub­ven­tion de 1 M$ du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral. Le pro­gramme Co­de­can en­cou­rage les pos­si­bi­li­tés de formation en pro­gram­ma­tion et en per­fec­tion­ne­ment des com­pé­tences nu­mé­riques chez les jeunes.

Dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés pa­ra­sco­laires et ex­tra­s­co­laires ain­si que des camps de jour sont or­ga­ni­sés pour les 5-17 ans. Les nou­veaux lo­caux ac­quis sur la rue Wel­ling­ton per­met­tront d’étendre l’offre.

«Jus­qu’à pré­sent, il fal­lait qu’on se dé­place dans les écoles et les bi­blio­thèques avec le ma­té­riel, rap­porte la porte-pa­role de Gran­dir sans fron­tières, Anaïs Mi­chot. Main­te­nant qu’on a de nou­veaux lo­caux, ce­la nous per­met d’ac­cueillir les jeunes avec du ma­té­riel adap­té. Pour des rai­sons fi­nan­cières, tous ne peuvent pas ve­nir avec leur or­di­na­teur ou leur ta­blette. Or, notre mis­sion est d’amé­lio­rer l’ac­cès aux tech­no­lo­gies, à toutes les com­mu­nau­tés.»

Des ac­ti­vi­tés aux thé­ma­tiques va­riées se­ront or­ga­ni­sées dans la se­maine à des ho­raires spé­ci­fiques. «Celles réa­li­sées dans le cadre de Co­de­can se­ront gra­tuites, mais une ins­crip­tion au préa­lable se­ra re­quise. Le nombre de par­ti­ci­pants se­ra li­mi­té à 20 pour ga­ran­tir un ap­pren­tis­sage ef­fi­cace», ex­plique Mme Mi­chot.

Des évé­ne­ments se­ront ou­verts en fin de se­maine aux jeunes et à leurs fa­milles qui pour­ront y as­sis­ter li­bre­ment. La pre­mière ac­ti­vi­té à ve­nir se­ra les deux jour­nées de portes ou­vertes les 28 et 29 avril, de 10h à 16h. Les Ver­du­nois pour­ront tes­ter plu­sieurs ate­liers de pro­gram­ma­tion, de ro­bo­tique élec­tro­nique, mo­dé­li­sa­tion et im­pres­sion 3D, dé­coupe vi­nyle.

ÉQUI­PE­MENTS

L’es­pace se­ra en­tiè­re­ment équi­pé pour bo­ni­fier les ac­ti­vi­tés, avec entre autres des or­di­na­teurs, des tablettes, des écrans et des casques de réa­li­té vir­tuelle. Une mise en place qui per­met­tra de s’adap­ter aux jeunes qui ap­prennent très vite et qui sont dé­jà fa­mi­lia­ri­sés avec l’uti­li­sa­tion de cer­tains ou­tils.

«On a donc constam­ment be­soin d’aug­men­ter la qua­li­té de nos ac­ti­vi­tés pour al­ler plus loin dans leur ap­pren­tis­sage, sou­ligne Anaïs Mi­chot. Notre ob­jec­tif est aus­si de dé­mys­ti­fier les tech­no­lo­gies pour ceux qui en ont un peu peur, no­tam­ment au­près des filles qui peuvent être à l’aise, mais pen­ser que ça s’adresse da­van­tage aux gar­çons alors que c’est aus­si pour elles. Il y a de l’ave­nir dans les mé­tiers qui touchent aux tech­no­lo­gies.»

ÉQUIPE

Du per­son­nel a été re­cru­té et l’équipe a dou­blé grâce au fi­nan­ce­ment fé­dé­ral. De deux per­ma­nents temps plein avec des ani­ma­teurs, ils sont pas­sés à quatre à temps plein et deux à temps par­tiel avec une di­zaine d’ani­ma­teurs.

Un par­te­na­riat s’est aus­si créé avec le mou­ve­ment mon­tréa­lais Les Filles & le code fes­ti­val qui fait la pro­mo­tion des tech­no­lo­gies au­près de la gente fé­mi­nine. Avec Gran­dir sans fron­tières, il se­ra pré­sent les 9 et 10 juin au fes­ti­val Eu­rê­ka de Mon­tréal dont l’en­trée est ou­verte au grand pu­blic.

(Photo: Gra­cieu­se­té – Gran­dir sans fron­tières)

«Toutes les ac­ti­vi­tés vont être bo­ni­fiées et ça va être d’au­tant plus qua­li­ta­tif qu’on va avoir du ma­té­riel neuf et ap­pro­prié pour sup­por­ter les lo­gi­ciels qu’on uti­lise», in­siste la porte-pa­role de Gran­dir sans fron­tières, Anaïs Mi­chot.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.