Del­vaille de­meure dé­te­nu

Le Messager Verdun - - ACTUALITÉS - DEL­PHINE BER­GE­RON del­phine.ber­ge­ron@tc.tc

JUSTICE. Fai­sant face à trois chefs d’ac­cu­sa­tion de ten­ta­tive de meurtre été de voie de fait ar­mé en­vers sa conjointe, As­fa Hart Del­vaille reste dé­te­nu. L’homme de 34 ans n’a pas convain­cu le juge Alexandre Dal­mau de le li­bé­rer d’ici la suite des pro­cé­dures.

Re­pré­sen­té par l’avo­cat Alan Gutt­man, l’ac­cu­sé était le seul té­moin lors de son en­quête sur re­mise en li­ber­té. D’une faible voix, il a sou­li­gné qu’il s’était ren­du lui-même aux au­to­ri­tés, deux jours après le crime et que, s’il était re­lâ­ché, il pour­rait conti­nuer de tra­vailler dans une com­pa­gnie de can­na­bis mé­di­cal.

Le juge Dal­mau n’a pas re­te­nu non plus l’ar­gu­men­taire de Me Gutt­man, qui ten­tait de mi­ner la cré­di­bi­li­té de la vic­time. La dame de 37 ans au­rait chan­gé sa ver­sion des faits puis­qu’au dé­part, elle re­fu­sait d’iden­ti­fier son agres­seur.

«Il n’est pas rare que des vic­times de violence conju­gale soient am­bi­va­lentes à iden­ti­fier leur conjoint » , a sta­tué le ma­gis­trat

FAITS RE­PRO­CHÉS

Tôt le ma­tin du 2 avril, une femme en­san­glan­tée de­man­dait de l’aide sur son balcon de la rue Le­sage. Poi­gnar­dée à plu­sieurs re­prises, la vic­time avait des bles­sures au dos, aux omo­plates et à l’ar­rière du cou. Trans­por­tée à l’hô­pi­tal, elle a dû su­bir une opé­ra­tion pour re­ti­rer mor­ceau de lame de cou­teau bri­sé.

Le sus­pect, qui ha­bi­tait sous le même toit, avait pris le large. Un em­ployé de la sta­tion-ser­vice de la rue De L’église, à proxi­mi­té, l’a aper­çu avec du sang sur lui.

HIS­TO­RIQUE DE VIOLENCE

Les an­té­cé­dents cri­mi­nels de Del­vaille ont éga­le­ment jus­ti­fié sa dé­ten­tion. Il a entre autres été re­con­nu cou­pable de voie de fait grave il y a 12 ans. Il s’en est éga­le­ment pris à des agents de la paix en 2013. Bien que peu nom­breux, ces actes du pas­sé dé­montrent un «grand po­ten­tiel de violence» se­lon le juge.

Plus ré­cem­ment, As­fa Hart Del­vaille a été ju­gé pour bris de pro­ba­tion.

Le tren­te­naire a af­fir­mé pou­voir four­nir une nou­velle adresse au tri­bu­nal, mais sans l’avoir sous la main. Il était aus­si prêt à dé­po­ser un mon­tant d’ar­gent pour ga­ran­tir son re­tour à la cour.

Ce­pen­dant, avec une preuve cir­cons­tan­cielle forte et un «contexte trou­blant», des bles­sures qui ex­clue la pos­si­bi­li­té de lé­gi­time dé­fense et mal­gré que l’ac­cu­sé ait ap­pe­lé le 911 le soir des évé­ne­ments, il de­vra at­tendre la suite der­rière les bar­reaux.

As­fa Hart Del­vaille re­vien­dra au pa­lais de justice le 4 juin, dans la salle dé­diée aux dos­siers de violence conju­gale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.