Les Im­pa­tients s’ex­posent

Le Messager Verdun - - LA UNE - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

CULTURE. Les Im­pa­tients ex­posent aux cô­tés d’ar­tistes et des dons de col­lec­tion lors de l’ex­po­si­tion- en­can Parle-moi d’amour. Le Centre Wel­ling­ton, qui vient en aide aux per­sonnes at­teintes de pro­blèmes de san­té men­tale par le biais de l’ex­pres­sion ar­tis­tique, af­fi­che­ra ain­si une cen­taine d’oeuvres. Les Ver­du­nois sont in­vi­tés à dé­cou­vrir cette 7e édi­tion et à faire leurs mises jus­qu’au 9 mai.

De­puis sep­tembre, l’im­pa­tient Ryan Day s’ap­plique à réa­li­ser son ta­bleau de 28 cm sur 35 cm. Il a com­men­cé par re­cou­vrir sa toile d’un fond rouge en acry­lique, puis il s’est ins­pi­ré d’images pu­bliées dans des ma­ga­zines Na­tio­nal Geo­gra­phic des an­nées 70 qu’il a en­suite col­lées avant de ter­mi­ner avec du feutre.

«Je ne sais ja­mais ce que je vais faire quand je com­mence et j’aime tra­vailler de ma­nière spon­ta­née, pré­vient-il. Pour cette oeuvre, j’ai trou­vé une pu­bli­ci­té d’une femme sur un vé­lo et j’ai construit le reste à par­tir d’elle. Tu dois prendre le temps de le re­gar­der pour ap­pré­cier tous les dé­tails.»

De­puis plus de dix ans, l’homme de 35 ans se rend au Centre Wel­ling­ton pour par­ti­ci­per à un atelier de créa­tion chaque ven­dre­di. Pour la qua­trième édi­tion d’af­fi­lée, il a choi­si de par­ti­ci­per à l’ex­po­si­tion.

«Au dé­but, je ve­nais au Centre Wel­ling­ton pour pas­ser le temps et sor­tir de la mai­son parce que je ne suis pas tou­jours mo­ti­vé à la mai­son et que je ne dis­pose pas tou­jours des ma­té­riaux. Ce­la me per­met à présent de réa­li­ser quelque chose et de dé­ve­lop­per un style. C’est amu­sant et ça me per­met aus­si de me faire des amis», ex­plique Ryan Day qui parle de ve­nir deux jours par se­maine.

COL­LEC­TION

Les oeuvres sont dis­po­nibles dès à présent pour le grand pu­blic qui peut dé­jà re­pé­rer celles qu’il sou­hai­te­rait ac­qué­rir lors de l’en­can. Elles ont été ins­tal­lées pour for­mer un tout ho­mo­gène, sans rap­port avec leur ca­té­go­rie.

«Les oeuvres partent toutes à 50 dol­lars. Cette ex­po­si­tion est donc une fa­çon ex­tra­or­di­naire de com­men­cer une col­lec­tion. Ça peut être un Im­pa­tient, un ar­tiste de la re­lève ou pro­fes­sion­nel et ça peut avoir aus­si beau­coup de va­leur. Tu y vas avec ton coeur parce que tu n’es pas mis dans un contexte de ga­le­rie d’art et tu n’as pas d’in­fluence», sou­ligne le di­rec­teur gé­né­ral, Frédéric Pa­lar­dy.

SER­VICES

L’ex­po­si­tion- en­can est la prin­ci­pale ac­ti­vi­té de fi­nan­ce­ment de l’or­ga­nisme et contri­bue au main­tien des ate­liers de créa­tion gra­tuits qui sont en­ca­drés par un ar­tiste ou un thé­ra­peute pro­fes­sion­nel.

«La spé­ci­fi­ci­té des ate­liers vient bien sou­vent des ani­ma­teurs, sou­ligne la co­or­don­na­trice aux évé­ne­ments de fi­nan­ce­ment, Flo­rence Mal­lette. Au Centre Wel­ling­ton, on a entre autres El­my­na Bou­chard qui est une ar­tiste qui tra­vaille beau­coup la gra­vure ou Si­ris qui fait par­fois des rem­pla­ce­ments et qui est bé­déiste pour La Pas­tèque. On a aus­si un atelier de cé­ra­mique grâce à une ins­tal­la­tion unique qui était là avant qu’on in­tègre les lieux.»

Consi­dé­ré comme une édi­tion ex­cep­tion­nelle l’an pas­sé grâce à la pré­sence de plus de 1 000 vi­si­teurs et la vente de l’en­semble des oeuvres, elle a per­mis de ré­col­ter 38 000 $. Cette an­née, l’ob­jec­tif est d’at­teindre les 30 000$.

L’ex­po­si­tion- en­can «Parle-moi d’amour» est gra­tuite et dé­jà ou­verte au grand pu­blic au Centre Wel­ling­ton (4932, rue Wel­ling­ton). Un ver­nis­sage est pré­vu le 1e mai dès 17h30, puis l’en­can si­len­cieux se­ra ou­vert jus­qu’à la soi­rée de clô­ture qui au­ra lieu le 9 mai dès 18h.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – Les Im­pa­tients)

In­ti­tu­lée Win­dow shop­ping, la toile de Ryan Day se trouve en bas des es­ca­liers du Centre Wel­ling­ton.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.