Au ser­vice des Ver­du­nois

Le Messager Verdun - - ACTUALITÉS - SO­PHIE POIS­SON so­phie.pois­son@tc.tc

PO­LI­TIQUE. À 38 ans, Raphaël For­tin est le chef du Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique du Qué­bec (NPDQ) et se­ra can­di­dat dans la cir­cons­crip­tion de Ver­dun lors des élec­tions provinciales d’oc­tobre. Une ex­pé­rience qui s’ajou­te­ra à ses deux ten­ta­tives aux élec­tions fé­dé­rales de 2008 et 2015 sur la Rive-sud.

Raphaël For­tin est di­plô­mé de l’uni­ver­si­té du Qué­bec à Mont­réal en ad­mi­nis­tra­tion des af­faires avec une spé­cia­li­sa­tion en ges­tion des res­sources hu­maines. De­puis bien­tôt 13 ans, il est ser­veur dans un hô­tel du centre-ville où il a été vice-pré­sident du syn­di­cat.

«Pour moi, la po­li­tique, c’est es­sayer de tra­vailler à l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té de vie de l’en­semble des ci­toyens, donc faire à plus grande échelle ce que je fai­sais au­pa­ra­vant, sou­tient le chef de par­ti. Quand j’étais dans mon syn­di­cat, c’était de meilleures condi­tions de tra­vail de mes col­lègues et en tant que ser­veur, c’est être au ser­vice des gens pour leur faire pas­ser un bon mo­ment.»

Par­mi les idées dé­fen­dues par le par­ti, on re­trouve la croyance au fé­dé­ra­lisme asy­mé­trique et co­opé­ra­tif, l’im­por­tance du fé­mi­nisme, de l’éco­lo­gie et de la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne.

VER­DUN

De­puis un an, Raphaël For­tin vit sur la Rive-sud, mais il a choi­si de pré­sen­ter sa can­di­da­ture à Ver­dun qu’il dit bien connaître, no­tam­ment à tra­vers ses res­tau­rants et bars.

«On a choi­si cet ar­ron­dis­se­ment parce que c’est un quar­tier cen­tral de Mont­réal qui re­pré­sente vrai­ment bien ce pour quoi je veux mi­li­ter, sou­ligne-t-il. Il y a une mixi­té so­ciale in­té­res­sante avec des quar­tiers plus bourgeois et d’autres tra­vailleurs. C’est im­por­tant de par­ler de l’état de pau­vre­té et du dé­ve­lop­pe­ment de lo­ge­ments so­ciaux parce que le coût de la vie a aug­men­té da­van­tage que le pou­voir d’achat.»

L’am­bi­tion du po­li­ti­cien est de rem­por­ter les élec­tions provinciales, mais en tant que «pe­tit par­ti qui tra­vaille comme un grand», il sou­haite avant tout tis­ser des liens avec les Ver­du­nois pour l’ave­nir.

(Pho­to: Gracieuseté - NPDQ)

«Ma prio­ri­té est de re­pré­sen­ter les Ver­du­nois de la meilleure des fa­çons, en étant sur le ter­rain, proche des gens», in­siste le can­di­dat aux élec­tions provinciales, Raphaël For­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.