RÉ­CU­PÉ­RA- FUN REM­PLIT DEUX MIS­SIONS

Ré­cu­pé­rer des jouets dont les gens ne veulent plus pour les confier à des per­sonnes qui se re­va­lo­ri­se­ront en leur re­don­nant une se­conde vie au pro­fit des dé­mu­nis, comment peut-on ima­gi­ner un meilleur scé­na­rio?

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

En fait, chez cer­taines fa­milles de la ré­gion, les jouets ac­cu­mu­lés per­met­traient d’ou­vrir un ma­ga­sin de jouets. Plu­tôt que de les je­ter, pour­quoi ne pas leur don­ner une deuxième vie? C’est ce que pro­pose l’en­tre­prise de for­ma­tion Ré­cu­pé­ra-Fun. « Par prin­cipe éco­lo­gique, pour

des contraintes éco­no­miques et pour fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment de l’em­ploya­bi­li­té et l’in­té­gra­tion so­cio­pro­fes­sion­nelle d’une quin­zaine de per­sonnes ayant une pro­blé­ma­tique en san­té men­tale, une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle ou un trouble en­va­his­sant du dé­ve­lop­pe­ment, Ré­cu­pé­ra-Fun offre des jouets re­con­di­tion­nés de qua­li­té, à prix abor­dable et per­met ain­si à un grand nombre de fa­milles de faire des éco­no­mies » re­late Ca­ro­line Amiot, res­pon­sable du Pro­gramme de san­té men­tale au Centre du Flo­rès.

Col­la­bo­ra­tion

Car il faut sa­voir que non seule­ment l’en­tre­prise de for­ma­tion Ré­cu­pé­ra-Fun per­met aux gens de se pro­cu­rer des jouets usa­gés à moindre coût, mais aus­si, les pro­fits qui sont gé­né­rés par la vente des jouets en ques­tion sont re­mis à l’Ar­mée du Sa­lut de Saint-Jé­rôme. Via les dons du pu­blic, l’Ar­mée du Sa­lut offre la ma­tière pre­mière qui per­met à la clien­tèle du Centre de ré­adap­ta­tion Le Flo­rès d’ac­qué­rir les ap­ti­tudes, com­pé­tences et com­por­te­ments at­ten­dus pour être en me­sure d’en­tre­prendre un par­cours pro­fes­sion­nel me­nant à un stage dans la com­mu­nau­té ou à un em­ploi. « Le pro­jet re­pré­sente vrai­ment un par­te­na­riat ga­gnant-ga­gnant » sou­ligne Mme Lin­da Descoeurs, res­pon­sable de l’Ar­mée du Sa­lut. « Les deux or­ga­nismes partenaires ac­cordent une grande im­por­tance à cette col­la­bo­ra­tion ».

Tra­vail de qua­li­té

Dans sa par­tie de l’en­tente, l’équipe de quinze sta­giaires du Centre du Flo­rès trie, ins­pecte, re­con­di­tionne, ré­pare et net­toie cha­cun des jouets ré­cu­pé­rés. Leurs cri­tères de qua­li­té sont éle­vés, cer­ti­fie Denis, un par­ti­ci­pant à Ré­cu­pé­ra-Fun: « Tous les jouets sont propres, fonc­tion­nels, com­plets et bien em­bal­lés quand ils sortent d’ici. En plus, ce que j’aime, c’est que pen­dant que je ré­pare les jouets, pen­dant que je les lave, je ne pense pas à ma ma­la­die, ça me change vrai­ment les idées ». L’en­tre­prise de for­ma­tion Ré­cu­pé­ra-Fun re­çoit, en pro­ve­nance de l’or­ga­nisme, des jouets à re­cy­cler de fa­çon conti­nue. L’Ar­mée du Sa­lut sol­li­cite aus­si les jeunes par le biais des écoles de la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­vière-du-Nord afin d’amas­ser da­van­tage de jouets. Pour dé­po­ser des jouets, deux points de col­lecte sont of­ferts : l’Ar­mée du Sa­lut si­tuée au 241 rue Brière à Saint-Jé­rôme et le lo­cal de Ré­cu­pé­ra-Fun, si­tué au sous-sol des Ga­le­ries des Lau­ren­tides à Saint-Jé­rôme, face au lo­cal du bin­go. Le lo­cal de Ré­cu­pé­ra-Fun est ou­vert le lun­di de 9 h à 14 h 30, le mar­di de 12 h à 14 h 30, les mer­cre­dis, jeu­dis et ven­dre­dis de 9 h à 14 h 30.

Quel­ques­par­ti­ci­pant­sau­pro­je­ten­com­pa­gnie­des­res­pon­sa­bles­del’ini­tia­tive.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.