QUE NOUS RÉ­SERVE 2010?

À pa­reille date l’an­née der­nière, les centres de tri du Qué­bec, et ce­lui de Tri­cen­tis à La­chute en par­ti­cu­lier où sont ache­mi­nées les ma­tières ré­cu­pé­rées du ter­ri­toire de la MRC de la Ri­vière-du-Nord, étaient plon­gés en pleine crise. Les choses se sont am

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

En fait, c’est à la fin de l’été que les choses ont com­men­cé à al­ler mieux pour Tri­cen­tris comme pour les 37 autres centres de tri du Qué­bec. Alors qu’en jan­vier on per­dait jus­qu’à 80 000 $ par se­maine chez Tri­cen­tris en rai­son de la chute des prix des ma­tières re­cy­clées, en août on avait réus­si à at­teindre le seuil de la ren­ta­bi­li­té. Cette si­tua­tion était alors at­tri­buable en ma­jeure par­tie au fait qu’on as­sis­tait alors à une re­mon­tée des prix des ma­tières re­cy­clables. Par exemple, le prix moyen des papiers et car­tons re­cy­clables, qui re­pré­sentent 82 % de la col­lecte sé­lec­tive au Qué­bec, avait re­mon­té à 55 $US la tonne. Ce qui était beau­coup mieux que le 20 $US la tonne at­teint au pire de la crise au dé­but de 2009.

Aide mu­ni­ci­pale

On de­meure tout de même pru­dent chez Tri­cen­tris mal­gré qu’on connaisse des jours meilleurs. Au plus fort de la crise, les mu­ni­ci­pa­li­tés membres de Tri­cen­tris avaient conve­nu d’in­jec­ter 2 mil­lions $ pour main­te­nir l’en­tre­prise en ac­ti­vi­té. Les dé­bour­sés de­vaient se faire en deux temps. De la somme, on en au­rait uti­li­sé que la moi­tié, si bien que les mu­ni­ci­pa­li­tés ont pu sau­ver une somme in­té­res­sante (dans le cas de la Ville de Saint-Jé­rôme, on parle de 115 796 $). Il n’est par contre pas dit que les mu­ni­ci­pa­li­tés membres ne se­ront pas sol­li­ci­tées à nou­veau de fa­çon à se créer une ré­serve pour faire face à toute éven­tua­li­té.

En hausse

Il faut sa­voir que sur le ter­ri­toire de la MRC de la Ri­vière-du-Nord, Saint-Jé­rôme et St-Co­lom­ban sont membres de Tri­cen­tris. Les mu­ni­ci­pa­li­tés de Pré­vost et Saint-Hip­po­lyte y sont clientes, alors que Ste-So­phie y fait af­faire in­di­rec­te­ment en ver­tu d’un contrat clé en main avec la com­pa­gnie Waste Ma­na­ge­ment qui est elle-même cliente de Tri­cen­tris. De­puis deux ans, les sta­tis­tiques au ni­veau de la ré­cu­pé­ra­tion dans cha­cune des cinq mu­ni­ci­pa­li­tés de la MRC ex­plosent lit­té­ra­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.