STÉ­PHANE ARCHAMBAULT JUGE IN­VI­TÉ

Le co­mé­dien et lea­der du groupe Mes aïeux, Sté­phane Archambault agi­ra à titre de juge in­vi­té dans le cadre de la deuxième édi­tion des Grands Prix lit­té­raires Le Nord.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

M. Archambault au­ra la tâche de dé­ter­mi­ner les lau­réats des Grands Prix au ni­veau se­con­daire. C’est d’ailleurs avec en­thou­siasme et une joie cer­taine que Sté­phane Archambault a ac­cep­té le man­dat. « On est tou­jours flat­té quand les gens pensent à nous pour ce genre de choses. De plus, si ça peut en­cou­ra­ger les jeunes à par­ti­ci­per au concours, vous m’en voyez ra­vi… » de dire M. Archambault en en­tre­vue avec le Jour­nal LE NORD.

Amant de la langue

Que Sté­phane Archambault soit as­so­cié à titre de juge in­vi­té de cette deuxième édi­tion des Grands Prix lit­té­raires Le Nord est un na­tu­rel en soit. De son propre aveu, il se fe­ra un plai­sir de lire la prose des finalistes du concours. « Je suis un amant des mots et de la langue fran­çaise. Ce se­ra donc plai­sant pour moi de lire les textes des jeunes et de voir ce qu’ils ont à dire… Cer­tains ont d’ailleurs une vi­sion faus­sée de la jeu­nesse. On dit les jeunes désa­bu­sés et qu’ils n’ont pas espoir dans l’ave­nir. Ce n’est pas l’im­pres­sion que j’en ai. Je pense que les jeunes ont plein de choses à dire et qu’il suf­fit de les écou­ter et de lire les cour­riels qu’ils nous en­voient pour le com­prendre. On pense que dans un monde où les jeunes s’ex­priment dans le lan­gage des tex­tos, ils ne savent pas écrire. Pour­tant, beau­coup de jeunes savent écrire cor­rec­te­ment le fran­çais et je le constate ré­gu­liè­re­ment… » de no­ter ce­lui qui baigne dans le monde de l’édu­ca­tion de­puis sa nais­sance avec ses pa­rents qui ont fait car­rière dans le do­maine de l’en­sei­gne­ment, le père ayant été di­rec­teur d’école et la mère en­sei­gnante. D’ailleurs, s’il y a une chose que Sté­phane Archambault par­ta­ge­ra avec les jeunes par­ti­ci­pants aux Grands Prix lit­té­raires Le Nord au cours des pro­chaines se­maines, c’est le plai­sir d’écrire. Après avoir mis un terme fin dé­cembre à la tour­née La ligne orange, Sté­phane se met­tra à l’écri­ture au cours des pro­chains mois pour dif­fé­rents pro­jets qui lui tiennent à coeur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.