« C’EST UNE QUES­TION D’ÉQUI­TÉ... »

De­puis le 25 jan­vier der­nier, les ta­rifs pour le sta­tion­ne­ment dans le centre-ville de SaintJé­rôme ont dou­blé. Pour le maire Marc Gas­con, il en va d’une ques­tion d’équi­té pour l’en­semble des contri­buables.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL -MarcGas­con

Dans les faits, le coût dans les par­co­mètres est pas­sé de 50 cents à 1$ l’heure alors que le ta­rif jour­na­lier dans le sta­tion­ne­ment de place de la gare a été aug­men­té de 3 $ à 6 $. Pour le pre­mier ma­gis­trat, les choses suivent une lo­gique. «Au cours des der­nières an­nées, j’ai ex­pli­qué à plu­sieurs re­prises lors de la pré­sen­ta­tion des bud­gets que les villes et les mu­ni­ci­pa­li­tés font face à des dé­fis gran­dis­sants. Le coût de l’éner­gie aug­mente, tout comme le prix des ali­ments et du lo­ge­ment. Bref, le coût de la vie aug­mente en gé­né­ral et les mu­ni­ci­pa­li­tés sont aus­si confron­tées à cette réa­li­té. Nous de­vons maxi­mi­ser les ser­vices sans trop aug­men­ter le taux de taxa­tion des contri­buables. D’ailleurs, les ad­mi­nis­tra­tions pu­bliques uti­lisent, de plus en plus, une ges­tion d’uti­li­sa­teur-payeur dans le but de res­pon­sa­bi­li­ser da­van­tage la po­pu­la­tion. C’est une ques­tion d’équi­té. En fait, ce ne se­rait pas nor­mal de faire payer les coûts de sta­tion­ne­ment uni­que­ment aux payeurs de taxes, alors qu’un grand nombre d’uti­li­sa­teurs viennent de l’ex­té­rieur et ne contri­buent pas au fi­nan­ce­ment de nos in­fra­struc­tures...» note M.Gas­con.

Com­pa­rable

Après éva­lua­tion de la si­tua­tion, les au­to­ri­tés jé­rô­miennes ont dé­ci­dé de po­ser les gestes qui s’im­po­saient, à leurs yeux. « À la suite des ana­lyses et re­com­man­da­tions de la Di­rec­tion gé­né­rale, nous avons pro­cé­dé à une lé­gère hausse des ta­rifs des par­co­mètres sur le ter­ri­toire de la ville. Cette dé­ci­sion est tout à fait équi­table pour l’en­semble des contri­buables et ra­mène les ta­rifs de sta­tion­ne­ment à un ni­veau com­pa­rable à ce­lui en vi­gueur dans d’autres mu­ni­ci­pa­li­tés...» de dire Marc Gas­con. En outre, pour le maire, il y a un prix à payer pour une amé­lio­ra­tion de cer­tains ser­vices. « On nous de­mande d’of­frir da­van­tage de ser­vices, de dé­nei­ger les rues plus ra­pi­de­ment et d’of­frir des in­fra­struc­tures de pre­mière qua­li­té. Le centre-ville de Saint-Jé­rôme bé­né­fi­cie d’aires de sta­tion­ne­ment en­tre­te­nues et sé­cu­ri­taires...» fait-il re­mar­quer.

Ré­duc­tion et gra­tui­té

Qui plus est, Marc Gas­con se dit d’avis que la po­li­tique mu­ni­ci­pale en terme de ta­ri­fi­ca­tion du sta­tion­ne­ment est non seule­ment dans la moyenne de ce qui se fait ailleurs, mais elle re­joint éga­le­ment les voeux des com­mer­çants du centre-ville. «Je n’aime pas beau­coup com­pa­rer notre ville avec les autres. Tou­te­fois, si on s’at­tarde aux chiffres des villes de même en­ver­gure, SaintJé­rôme s’ajuste à la moyenne. À la de­mande de com­mer­çants, lors de la ré­vi­sion des ta­rifs, le con­seil a dé­ci­dé de main­te­nir la gra­tui­té les fins de se­maine et a au­to­ri­sé une ré­duc­tion de deux heures par jour, soit de 8 h à 18 h au lieu de 7 h à 19 h, ce qui re­pré­sente une éco­no­mie pour les uti­li­sa­teurs. Cette mo­di­fi­ca­tion fa­ci­li­te­ra l’ac­cès des clients aux com­merces du centre-ville..» de conclure M.Gas­con. Sou­li­gnons que les par­co­mètres sont en opé­ra­tion du lun­di au ven­dre­di de 8 h à 18 h.

Le­ta­rif­jour­na­lier­dans­les­ta­tion­ne­ment­de­pla­ce­de­la­ga­reaé­téaug­men­téde3$à6$.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.