JEAN VAILLAN­COURT À L’AISE AVEC LA SI­TUA­TION

«Ré­si­der en On­ta­rio et tra­ver­ser un pont à tous les ma­tins pour al­ler tra­vailler en Ou­taouais, c’est le choix que font comme moi quelque 60 000 per­sonnes. À partir de chez moi, il me faut à peine 10 mi­nutes pour me rendre à mon bu­reau au Pa­villon Alexan­dr

Le Nord - - LE PA­TROUILLEUR - LA­POINTE MY­CHEL

En On­ta­rio

Le rec­teur de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais ré­agis­sait ain­si à une nou­velle pa­rue à la Une du Jour­nal de Mon­tréal de ven­dre­di ma­tin. Le quo­ti­dien mont­réa­lais rap­por­tait que M.Vaillan­court, dont le sa­laire an­nuel in­cluant avan­tages at­teint 166 531 $ éco­no­mise 5 416 $ an­nuel­le­ment en im­pôts en ré­si­dant à Ot­ta­wa. Ori­gi­naire de Qué­bec, Jean Vaillan­court a été nom­mé rec­teur de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais le 30 jan­vier 2005 et son man­dat a été re­nou­ve­lé ré­cem­ment pour cinq autres an­nées. Il était au­pa­ra­vant doyen de la re­cherche à l’UQO, un poste qu’il a oc­cu­pé à partir de dé­cembre 2001. C’est avant son pas­sage à l’UQO que Jean Vaillan­court est

Réa­li­sa­tion

par­ti du Qué­bec pour al­ler vivre en On­ta­rio. «J’ai quit­té le Qué­bec quand je suis de­ve­nu pro­fes­seur à l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa. Quand j’ai été nom­mé rec­teur à l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais, j’ai fait le choix de conti­nuer à de­meu­rer en On­ta­rio. Ce choix n’a rien à voir avec de quel­conques avan­tages fis­caux. C’est avant tout pour des rai­sons fa­mi­liales que j’en ai dé­ci­dé ain­si. De toute fa­çon, je n’ai ja­mais fait de ca­chette avec ma si­tua­tion. Les choses ont tou­jours été claires pour tout le monde quand je suis de­ve­nu rec­teur et elles le sont tou­jours. J’ai une plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion de l’On­ta­rio, bien vi­sible, sur mon au­to et je le sta­tionne au même en­droit à tous les ma­tins». Même s’il se sent à l’aise avec la si­tua­tion, M.Vaillan­court se dit tout de même dé­çu que la nou­velle ait fait la Une du quo­ti­dien mont­réa­lais. Il faut aus­si dire que la nou­velle pa­raît une se­maine jour pour jour après l’inau­gu­ra­tion du cam­pus de Saint-Jérôme de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais. «Je suis heu­reux qu’il y a une se­maine, on ait pu inau­gu­rer le pre­mier bâ­ti­ment uni­ver­si­taire dans les Lau­ren­tides, grâce à l’im­pli­ca­tion de plu­sieurs in­ter­ve­nants qui croyaient au pro­jet. Le cam­pus de Saint-Jérôme, c’est une des réa­li­sa­tions aux­quelles j’ai pu par­ti­ci­per et j’en suis fier. Je de­meure ex­trê­me­ment dé­dié à mon uni­ver­si­té…» de conclure M.Vaillan­court.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.