FAI­SONS MAR­QUER FRAN­CIS!

(JPD) Un match éton­nant cette se­maine à la ligue Bodyshop. Deux joueurs, soit Sté­phane Pi­lon et Be­noit La­lande, avaient une mis­sion très spé­ciale: don­ner à Fran­cis Du­pras la chance de mar­quer un but !

Le Nord - - BOYS ET GIRLS -

Seule­ment 25 se­condes étaient écou­lées au ta­bleau et les deux «pros» avaient réus­si à faire mar­quer Fran­cis. Même que quelques mi­nutes plus tard, Fran­cis a été en­core ali­men­té par ses deux co­équi­piers et il a ins­crit un se­cond fi­let. Les Blancs ont été com­plè­te­ment do­mi­nés et ont per­du cette pé­riode au compte de 7 à 0. Un pe­tit chan­ge­ment de troupe et Jeff Cha­li­foux est ve­nu en ren­fort du cô­té des Blancs. Ce­la a por­té fruit, car les Blancs ont ins­crit les trois pre­miers fi­lets de la se­conde pé­riode. Mais les Bleus ont sor­ti leur carte ca­chée… et Fran­cis Du­pras a ins­crit en­core trois autres buts! Ses co­équi­piers ont re­le­vé leurs manches et les Bleus ont rem­por­té cette deuxième, éga­le­ment par le compte de 6 à 4. En troi­sième, le jeu s‘est res­ser­ré. Les Bleus me­naient 3 à 2 avec une mi­nute à jouer et Guy, alias « Vize pas là» , a créé l’éga­li­té. Puis les Blancs ont re­ti­ré leur gar­dien pour un sixième at­ta­quant, mais les Bleus ont ré­sis­té et rem­por­té le match. Fran­cis Du­pras ter­mine la ren­contre avec six buts, la meilleure per­for­mance de sa vie. De même, les ju­meaux iden­tiques, Ma­rio et Steve Goyette, ont brillé en­semble pour ré­col­ter six buts et deux passes. Le 25 jan­vier der­nier, lors du pre­mier match à la ligue des Chums, Arousse a re­joint La Dra­fe­rie Du­mont au pre­mier rang du clas­se­ment, grâce à une vic­toire de 7 à 5 contre Mo­di­lex De­si­gn. Guillaume La­treille a été le meilleur pour l’équipe ga­gnante avec trois buts et une passe. Dans le se­cond match, la Dra­fe­rie Du­mont a pro­fi­té de l’ab­sence d’An­tho­ny Le­page pour don­ner toute une le­çon de ho­ckey à la Source du Sport par la marque de 15 à 1. Le duo de Dominique Brière et Jonathan Sé­né­cal a son­né la charge avec 18 points. Les joueurs n’ont eux au­cune pi­tié pour De­rek

Éga­li­té en tête

Gen­til, gar­dien de la Source du Sport, qui re­ve­nait au jeu après deux mois de conva­les­cence (opé­ra­tion au ge­nou). Si­mon Au­ger, ca­pi­taine de la Dra­fe­rie, se dit très heu­reux de la per­for­mance de ses joueurs: «Nous avons joué avec beau­coup d’in­ten­si­té, le jeu de passes était su­perbe et notre gar­dien Ni­co­las La­voie était à la hau­teur. Nous vou­lions la pre­mière place et c’est mis­sion accomplie!» en re­tard ! Pour re­mé­dier à l’ab­sence du gar­dien, Construc­tion a fait ap­pel à Adam Cha­li­foux (le gar­dien des Pan­thères de Saint-Jé­rôme). Dans ce match, qui s’est ter­mi­né par une vic­toire de 5 à 4 de Construc­tion Sim­pat, le Mon­do s’est vu oc­troyer six des 10 points en jeu à cause du gar­dien qui n’était pas ad­mis­sible. Par contre, vu le faible poin­tage entre les deux équipes, la ligue pren­dra une dé­ci­sion dans les pro­chaines se­maines à sa­voir si le match se­ra comp­ta­bi­li­sé nor­ma­le­ment. Dans le se­cond match, le Centre d’éle­vage le Ca­bo­tin, ayant pris les de­vants 3 à 0, pen­sait bien l’avoir fa­cile. Mais, comme lors du der­nier match entre les deux équipes, le Comp­toir Piz­za est re­ve­nu de l’ar­rière. Et après 45 mi­nutes de jeu, c’était l’im­passe! En fu­sillade, les deux gar­diens ( J-F Locas et Da­ny La­combe) ont cha­cun cé­dé deux fois sur cinq lan­cers, don­nant ain­si un point à leur équipe res­pec­tive. À no­ter que le meilleur de la soi­rée a été Syl­vain Lau­zon avec une ré­colte d’un but et deux passes. Le clas­se­ment est ser­ré avec en tête le Comp­toir Piz­za (118 points) sui­vi du Ca­bo­tin avec (114) de Construc­tion (112) et du Mon­do avec 110 points. Il ne reste plus que sept se­maines avant la fin de la sai­son. Qui va rem­por­ter le cham­pion­nat de la sai­son ré­gu­lière ? Les paris sont ou­verts.

Di­lemme pla­né­taire

Dans la Ligue in­ter­pla­né­taire, le Mon­do Bis­tro bar & grill et Construc­tion Sim­pat de­vaient croi­ser le fer… mais le gar­dien Syl­vain Trem­blay (Sim­pat) s’est pré­sen­té une jour­née Les choses se re­placent dans la Ligue des 40 et le jeu se dé­roule un peu plus vite. C’est du moins ce que l’on a pu re­mar­quer du cô­té des Rouges lors de cette nou­velle sé­rie. À deux ex­cep­tions près, Syl­vain La­vergne et (le double) Ro­wan, les­quels re­ve­naient de croi­sière avec res­pec­ti­ve­ment 11 et 12 livres en trop, les joueurs ont dé­mon­tré de l’aplomb. En pre­mière pé­riode, les Blancs étaient in­ca­pables de suivre le jeu poin­tage de 6-2 pour les Rouges. En deuxième pé­riode, Ger­main Ro­bi­taille a «al­lu­mé» les siens avec une grosse étin­celle, sen­tant que ça com­men­çait à chauf­fer. Pierre Da­ge­nais n’a pas eu le choix: «Tu par­ti­cipes ou tu brûles». Ré­sul­tat, les Blancs ont ré­sis­té à l’at­taque des Rouges et gagnent 3-0. Les Rouges n’en­ten­daient pas lais­ser ça là et sont re­ve­nus plus forts en troi­sième qu’en pre­mière pé­riode, se sau­vant avec la pé­riode (5 à 1). Seul Da­niel Bé­lan­ger, dit «le coach», a réus­si à dé­jouer le gar­dien Syl­vain Léo­nard avec ses pi­vots étour­dis­sants. Le nou­veau ve­nu, Da­niel Ju­neau, vou­drait bien lais­ser sa marque, mais il a pa­ti­né toute la par­tie avec des pa­tins mal ser­rés. Il de­vra de­man­der con­seil à Nor­mand Pi­ché.

Ça se re­place

Fran­cisDu­pras,le­hé­ros­de­la­se­mai­neà­la Li­gueBo­dy­shop.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.