Steve O’Brien gé­né­reux

Si vous êtes ri­vés à votre té­lé­vi­seur de­puis ven­dre­di der­nier pour ne rien man­quer des per­for­mances des ath­lètes qué­bé­cois et ceux du monde en­tier, sa­chez que cer­tains éco­liers du ter­ri­toire de la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­vière-du-Nord sont, eux, at­tei

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

En fait, c’est à M.Steve O’Brien que les jeunes de l’École Bel­le­feuille de Saint-Jé­rôme de même que des écoles Des Hautbois et La Vo­lière de Saint-Co­lom­ban doivent d’avoir vé­cu des mo­ments émou­vants. Ré­si­dant de La­chute et membre de l’équipe ca­na­dienne d’ath­lé­tisme sé­lec­tion­née pour les Jeux olym­piques de Bar­ce­lone en 1992, M.O’Brien a aus­si par­ti­ci­pé au pas­sage de la flamme olym­pique en dé­cembre der­nier à La­chute à titre de por­teur. Par un concours de cir­cons­tances, il a pu conser­ver le flam­beau olym­pique qu’il a trans­por­té l’es­pace de quelques mi­nutes dans les rues de La­chute le 11 dé­cembre. De­puis, il se rend dans les écoles de la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­vière-du-Nord et cer­tains en­droits pu­blics, dont no­tam­ment des ré­si­dences pour per­sonnes âgées, pour «par­ta­ger» la flamme olym­pique.

Tou­jours émou­vant

«À chaque vi­site dans les écoles, je vis une ex­pé­rience émou­vante. Je n’en re­viens pas de l’en­thou­siasme des jeunes... Je sors tou­jours très ému de mon pas­sage dans les écoles...» note M.O’Brien. En fait, Steve O’Brien fait tout ce qu’il faut pour que les jeunes vivent plei­ne­ment la fièvre olym­pique. C’est chaque fois le même scé­na­rio. M.O’Brien ren­contre les éco­liers en groupe dans le gym­nase de l’école pen­dant une ving­taine de mi­nutes. Il leur parle de son ex­pé­rience tant à titre d’ath­lète que de por­teur de la flamme. Par la suite, Steve O’Brien se rend dans les classes où cha­cun des jeunes pré­sents peut tou­cher au flam­beau olym­pique. «De­puis que j’ai com­men­cé ma tour­née dans les écoles et cer­tains en­droits pu­blics, j’éva­lue que le flam­beau olym­pique a été tou­ché par en­vi­ron 5 004 mains. C’est ma fa­çon à moi de faire pro­fi­ter les en­fants et les adultes du mo­ment olym­pique...» lance-t-il.

C’es­tà­comp­ter­de­lun­di­pro­chain(22fé­vrier)que­se­raé­li­mi­nél’ar­rê­to­bli­ga­toi­re­de­vantl’École se­con­dai­reSt-Stanislas.D’un­com­mu­nac­cord,le­sau­to­ri­tés­de­laCom­mis­sions­co­lai­re­de­la Ri­vière-du-Nor­det­cel­les­de­laVille­deSaint-Jé­rô­meont­con­ve­nu­de­dé­pla­cerl’ar­rê­to­bli­ga­toi­reet­le­bri­ga­dier­du­coin­de­la9erueet­de­la16ea­ve­nue­vers­le­coin­de­la9erueet­de­la17e ave­nue.Une­de­man­deen­ce­sen­sé­ma­nait­du­con­seild’éta­blis­se­ment­del’Éco­le­pri­maire Sainte-Thé­rèse-de-L’En­fant-Jé­sus.

Ste­veO’Brien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.