L ES EM­PLOYÉS DE GE NE­RAL CA BLE MA­NI­FESTENT

Le Nord - - POINT DE VUE -

(ML)Des tra­vailleurs de l’usine Ge­ne­ral Cable de Saint-Jé­rôme, fer­mée de­puis la fin dé­cembre pour, en prin­cipe, une pé­riode de trois mois ont ma­ni­fes­té de­vant l’Assemblée nationale hier (mar­di). Suite à la ma­ni­fes­ta­tion, on en a pro­fi­té pour dé­po­ser deux pé­ti­tions de 4 000 noms au to­tal ré­cla­mant qu’Hy­dro-Qué­bec achète ses câbles au Qué­bec plu­tôt qu’à l’ex­té­rieur de la pro­vince. «Pen­dant que les géants du câble mettent la clé sous la porte de leurs usines au Qué­bec les unes après les autres, Hy­dro-Qué­bec se moque bien de la pro­ve­nance de ses câbles et s’ap­pro­vi­sionne au­près d’usines en On­ta­rio et aux États-Unis. Hy­dro-Qué­bec ne peut fer­mer les yeux de­vant la mort an­non­cée de cette in­dus­trie, né­vral­gique pour un État qui se targue de pro­duire et d’ex­por­ter une éner­gie verte» éva­luent les res­pon­sables du Syn­di­cat des mé­tal­los qui re­pré­sente les em­ployés de Ge­ne­ral Cable qui a son siège à High­land Heights au Ken­tu­cky.

Né­go­cia­tions dif­fi­ciles

On se sou­vien­dra que c’est à l’au­tomne que les di­ri­geants de Ge­ne­ral Cable avaient an­non­cé leurs in­ten­tions de fer­mer pour une pé­riode de trois mois l’usine jé­rô­mienne du Che­min de la Ri­vière-du-Nord. On in­vo­quait alors du cô­té pa­tro­nal la con­jonc­ture éco­no­mique alors que du cô­té syn­di­cal, on par­lait plu­tôt de né­go­cia­tions dif­fi­ciles pour ex­pli­quer la dé­ci­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.