DES MO­DI­FI­CA­TIONS FACILITANTES…

Le dos­sier du sta­tion­ne­ment au centre-ville de Saint-Jé­rôme a une fois de plus re­te­nu l’at­ten­tion la se­maine der­nière. Le maire Marc Gas­con est re­ve­nu sur le su­jet pour pré­ci­ser cer­taines choses.

Le Nord - - POINT DE VUE - LA­POINTE MYCHEL

« Dans toutes les villes, le ta­rif et la du­rée au­to­ri­sée du sta­tion­ne­ment sur rue avec par­co­mètres sont éta­blis de ma­nière à en­cou­ra­ger le com­merce au centre-ville tout en fa­vo­ri­sant la ro­ta­tion des vé­hi­cules. Après des études ap­pro­fon­dies et une ana­lyse des de­mandes de cer­tains com­mer­çants, d’ins­ti­tu­tions d’édu­ca­tion et de san­té, de ré­si­dents, de tra­vailleurs et d’autres per­sonnes fré­quen­tant le centre-ville de Saint-Jé­rôme, nous avons aug­men­té le nombre de par­co­mètres sur rue et ré­duit la pé­riode de ta­ri­fi­ca­tion (de 8 h à 18 h au lieu de 7 h à 19 h) dans le but d’of­frir la gra­tui­té aux heures du dé­jeu­ner et du sou­per. De plus, nous avons main­te­nu la gra­tui­té le soir et les week-ends, ce qui re­pré­sente une éco­no­mie pour les usa­gers. Cette mo­di­fi­ca­tion fa­ci­lite l’ac­cès des clients aux dif­fé­rents com­merces du centre-ville » consi­dère M. Gas­con.

Éco­no­mie de

1500 $

En pré­co­ni­sant les vi­gnettes de sta­tion­ne­ment pour les usa­gers quo­ti­diens, la Ville de Saint-Jé­rôme dé­sire entre autres sti­mu­ler le com­merce au centre-ville grâce aux sta­tion­ne­ments de courte du­rée et aux par­co­mètres, tient-on à pré­ci­ser dans un com­mu­ni­qué de presse ache­mi­né à nos bu­reaux. De ce fait, la Ville dé­sire of­frir du sta­tion­ne­ment de longue du­rée « à prix avan­ta­geux » aux tra­vailleurs et en­cou­ra­ger l’uti­li­sa­tion du trans­port col­lec­tif. « Les sta­tion­ne­ments avec vi­gnettes s’adressent aux tra­vailleurs et leur offrent des avan­tages. La Ville a éta­bli le coût de la vi­gnette an­nuelle à 2 $ par jour, mon­tant qui est payable en trois ver­se­ments. À titre d’exemple, ce­ci re­pré­sente une éco­no­mie an­nuelle de plus de 1 500 $ pour une per­sonne qui tra­vaille 40 heures par se­maine. De plus, pour la com­mo­di­té des usa­gers, la Ville veille à main­te­nir un nombre de places de sta­tion­ne­ment su­pé­rieur à la de­mande, comme ce­lui de la place de la Gare qui compte 750 places et dont le taux d’oc­cu­pa­tion est de 50 %. De ce fait, il est im­por­tant de men­tion­ner que de­puis que l’en­trée en vi­gueur de ces nou­velles me­sures, ce sont 150 vi­gnettes sup­plé­men­taires qui ont été ache­tées sur l’en­semble du ter­ri­toire de la Ville» sou­tient le maire Gas­con.

Les­ta­tion­ne­ment­deP­la­ce­de­la­ga­rees­tac­tuel­le­men­tu­ti­li­séà 50%de­sa­ca­pa­ci­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.