L’ ACA­DÉ­MIE DES POM­PIERS SE DOTE DE DÉ­FI­BRIL­LA­TEURS!

Le Nord - - POINT DE VUE -

(ML) L’Aca­dé­mie des pom­piers, ins­tal­lé à Mi­ra­bel et d’où émanent de plus en plus de jeunes pom­piers oeu­vrant sur le ter­ri­toire de la MRC de la Ri­vière-du-Nord, a ac­quis ré­cem­ment deux paires de dé­fi­bril­la­teurs ex­ternes au­to­ma­ti­sés (DEA). « Je suis très heu­reux que nous ayons fait l’achat d’ap­pa­reils DEA qui nous per­met­tront, en cas de be­soin, d’aug­men­ter les chances de réus­site de sur­vie des vic­times d’un ar­rêt car­diaque » af­firme le di­rec­teur des opé­ra­tions de l’Aca­dé­mie des pom­piers, M.André Le­fran­çois.

For­ma­tion et in­ter­ven­tion

Pour les non-ini­tiés, sou­li­gnons qu’un DEA est un ap­pa­reil qui peut dé­ce­ler si le coeur d’une per­sonne a ces­sé de battre. Au be­soin, l’ap­pa­reil peut ad­mi­nis­trer une dé­charge élec­trique au coeur et ce choc peut ré­ta­blir le rythme car­diaque de la per­sonne en dé­tresse. Ces dé­fi­bril­la­teurs per­mettent à des gens hors de la sphère mé­di­cale de ré­ta­blir le rythme car­diaque et de sau­ver des vies. Se­lon la Fon­da­tion des ma­la­dies du coeur, « plus de 40 000 Ca­na­diens et Ca­na­diennes perdent la vie chaque an­née suite à un ar­rêt car­diaque. La dé­fi­bril­la­tion aug­mente les chances de sur­vie jus­qu’à 30 % si on l’ad­mi­nistre au cours des pre­mières mi­nutes. Fa­ci­li­ter l’ac­cès aux dé­fi­bril­la­teurs peut per­mettre de sau­ver des mil­liers de vies. » Avec l’ajout de ces ap­pa­reils, l’Aca­dé­mie des pom­piers peut do­ré­na­vant of­frir à ses étu­diants et em­ployés un mi­lieu de vie hau­te­ment sé­cu­ri­taire et per­met à la po­pu­la­tion en­vi­ron­nante (Ste-Scho­las­tique de Mi­ra­bel et en­vi­rons) de bé­né­fi­cier d’as­sis­tance en cas de be­soin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.