TROIS JÉ­RÔ­MIENS AUX JEUX

La Ville de Saint- Jé­rôme se­ra bien re­pré­sen­tée du 9 au 14 août pro­chain aux Jeux ca­na­diens des gref­fés qui se tien­dront à Qué­bec.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

Au sein de la dé­lé­ga­tion jé­rô­mienne on comp­te­ra Mme Louise De­nault dont les ex­ploits sont dé­jà connus avec deux mé­dailles aux Jeux mon­diaux des gref­fés de 2005 et deux autres aux Jeux ca­na­diens de 2006, Jean-Eric Ouellet qui a ré­col­té cinq mé­dailles aux Jeux ca­na­diens de 2006 et Ger­vais St-Onge qui en se­ra à une pre­mière par­ti­ci­pa­tion un an après sa greffe bi­pul­mo­naire.

Pour le plai­sir

Pour une, Louise De­nault par­ti­ci­pe­ra aux épreuves des quilles, pé­tanque et ten­nis en double aux Jeux à Qué­bec. De son propre aveu, elle ne se met au­cune pres­sion. « Je vais là pour m’amu­ser avant tout, mais éga­le­ment pour faire la pro­mo­tion du don d’or­ganes au Qué­bec… » note celle qui avait ra­mas­sé le bronze au bad­min­ton et l’ar­gent aux quilles aux Jeux mon­diaux de 2005, deux ans après sa greffe bi­pul-

S’écla­ter

mo­naire. Aux Jeux ca­na­diens, elle rem­por­tait l’or au ten­nis en simple et le bronze au bad­min­ton.

Mort…neuf fois!

Les ob­jec­tifs sont quelque peu dif­fé­rents pour Jean-Eric Ouellet qui, à 33 ans, mord dans la vie de­puis sa greffe, il y a six ans, né­ces­saire en rai­son de pro­blèmes sé­rieux re­liés à la fi­brose kys­tique. « Si j’avais écou­té les mé­de­cins, je se­rais mort à huit ou neuf re­prises… » lance-t-il avec un large sou­rire. À Qué­bec en août, l’agen­da de Jean-Eric est char­gé. Il en­tend par­ti­ci­per aux épreuves de bad­min­ton en simple et en double, de golf et au 5km course. En 2006 aux Jeux ca­na­diens pré­sen­tés en Al­ber­ta, il avait rem­por­té l’or au bad­min­ton en double et au 5km marche ra­pide, ain­si que le bronze au bad­min­ton en simple, au 5km course ain­si qu’au golf. Pour sa part, Ger­vais St-Onge ( 53 ans) en­tend bien pro­fi­ter de son pas­sage à Qué­bec pour «s’écla­ter plei­ne­ment». Au me­nu de ces jeux pour lui : 5km marche, ten­nis de table et quilles. «Je vais aux Jeux ca­na­diens pour m’amu­ser et me faire connaître. Il y a quelques an­nées, j’étais un ath­lète et je pra­ti­quais plu­sieurs sports. Puis, j’ai eu des pro­blèmes de san­té. De­puis ma greffe, les choses ont beau­coup chan­gé, et j’ai main­te­nant l’op­por­tu­ni­té de m’écla­ter et mordre dans la vie. J’ai l’oc­ca­sion de mon­trer aux autres que dans la vie il ne faut ja­mais lâ­cher. Per­son­nel­le­ment, dans mon état, il au­rait été fa­cile d’aban­don­ner. Je ne l’ai pas fait et au­jourd’hui je peux pro­fi­ter plei­ne­ment de la vie… » ra­conte ce­lui que la greffe bi­pul­mo­naire a lit­té­ra­le­ment trans­for­mé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.