LE DÉ­BUT D’ÉCHANGES COR­DIAUX

Saint-Jé­rôme et l’Al­ber­ta, par l’en­tre­mise de la com­mu­nau­té fran­co­phone de cette pro­vince, par­ti­ci­pe­ront au cours des trois pro­chaines an­nées à des échanges en­ri­chis­sants pour les deux par­ties.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

Vi­sites

Un pre­mier pas a été po­sé jeu­di der­nier alors qu’une dé­lé­ga­tion al­ber­taine était en sol jé­rô­mien à l’in­vi­ta­tion des di­ri­geants du CLD Ri­vière du Nord qui ont or­ches­tré leur pas­sage chez nous. On parle en fait d’un ju­me­lage entre Saint-Jé­rôme et l’Al­ber­ta dans le cadre des Ren­dez-Vous de la Fran­co­pho­nie. C’est ain­si que 12 villes qué­bé­coises ac­cueillent cha­cune cette an­née une dé­lé­ga­tion fran­co­phone is­sue d’une autre pro­vince ca­na­dienne. En 2011, les re­pré­sen­tants des villes qué­bé­coises ren­dront la pa­reille à leurs vis-à-vis. On es­time qu’en­vi­ron 70 000 fran­co­phones ha­bitent l’Al­ber­ta. Ce qui est somme toute l’équi­valent de la po­pu­la­tion jé­rô­mienne à quelques mil­liers près. Au cours de leur vi­site en sol jé­rô­mien, les Al­ber­tains ont eu des ren­contres avec les di­ri­geants du Centre na­tio­nal de trans­port avan­cé et ceux de la com­pa­gnie Cas­cades, qui in­novent de­puis quelques an­nées en uti­li­sant des bio­gaz de site d’en­fouis­se­ment de Sainte-So­phie comme source d’éner­gie. Une cé­ré­mo­nie pro­to­co­laire a éga­le­ment eu lieu à l’Hô­tel de Ré­gion. «En Al­ber­ta comme à Saint-Jé­rôme, nous avons de justes mo­tifs d’être fiers de nos ar­tistes, de nos créa­teurs et de nos pro­fes­sion­nels de la culture fran­co­phone, pour­quoi ne le se­rions­nous pas aus­si de nos réa­li­sa­tions éco­no­miques?» a dit à cette oc­ca­sion le maire Marc Gas­con. «Cette fier­té res­pec­tueuse des autres, nous de­vons l’en­tre­te­nir, car elle contri­bue à ce que les fran­co­phones se sentent re­con­nus et as­su­rés de gar­der le ca­rac­tère spé­ci­fique de leur culture … Nous ap­puyant sur une his­toire en grande par­tie com­mune et des vi­sions par­ta­gées, nous pou­vons en­semble culti­ver nos atouts com­muns, notre sen­ti­ment d’ap­par­te­nance à une même com­mu­nau­té et lan­cer nos pro­jets de col­la­bo­ra­tion dans l’im­men­si­té du ter­ri­toire éco­no­mique canadien» de ra­jou­ter M.Gas­con. Car, il faut bien le dire, cette en­tente de trois ans est sus­cep­tible d’abou­tir à des pro­jets plus concrets.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.