LE CIEL S’AS­SOM­BRIT À MI­RA­BEL

Le ciel s’as­som­brit chez Bom­bar­dier Aé­ro­nau­tique où ses di­ri­geants sont à éva­luer s’il se­ra né­ces­saire de faire de nou­velles mises à pied à court terme à leur usine de Mi­ra­bel.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MYCHEL

La si­tua­tion est di­rec­te­ment at­tri­buable au fait qu’on se re­trouve ac­tuel­le­ment avec un car­net de com­mandes plu­tôt dé­gar­ni pour les avions ré­gio­naux et d’af­faires. « Nous de­vrons prendre une dé­ci­sion dans le pro­chain mois et de­mi (au ni­veau de la ca­dence de pro­duc­tion des avions ré­gio­naux et d’af­faires).Tout ce­la va dé­pendre des ré­sul­tats de nos cam­pagnes de vente au­près des clients » a confié le pré­sident de Bom­bar­dier Aé­ro­nau­tique, M.Guy Ha­chey, lors d’une confé­rence té­lé­pho­nique te­nue la se­maine der­nière et dont les grandes lignes ont été rap­por­tées dans la presse nationale.

Nou­velles cou­pures

On se re­trouve donc avec la pers­pec­tive de nou­velles cou­pures chez Bom­bar­dier à Mi­ra­bel pour une deuxième an­née consé­cu­tive. On éva­lue qu’il y a ac­tuel­le­ment un mil­lier de tra­vailleurs qui sont en poste aux ins­tal­la­tions de Mi­ra­bel aux abords de l’au­to­route 50 où sont fa­bri­qués les avions ré­gio­naux de la sé­rie CRJ. On se sou­vien­dra que l’an der­nier, Bom­bar­dier Aé­ro­nau­tique avait pro­cé­dé à en­vi­ron 5 000 li­cen­cie­ments dans ses ins­tal­la­tions à tra­vers le monde, dont presque la moi­tié dans la ré­gion de Mon­tréal, en rai­son de la chute des com­mandes pour les avions ré­gio­naux et d’af­faires.

Lente évo­lu­tion

Les don­nées dé­voi­lées ré­cem­ment font état que Bom­bar­dier Aé­ro­nau­tique avait en­core 108 ap­pa­reils CRJ à li­vrer, y in­clus 49 uni­tés du nou­veau CRJ 1000 dont le ca­len­drier de li­vrai­son avait été re­tar­dé par des pro­blèmes tech­niques. Aux dires de M. Ha­chey, le conte­nu du car­net de com­mandes ac­tuel pour les CRJ per­met­trait de main­te­nir la pro­duc­tion pen­dant 22 mois au rythme ac­tuel de pro­duc­tion. Il faut par contre en­vi­sa­ger que la ca­dence pour­rait être ré­vi­sée à la baisse si de nou­veaux contrats ne sont pas conclus. « L’ac­ti­vi­té du cô­té des avions ré­gio­naux est très faible. Nous croyons qu’elle va s’amé­lio­rer au cours des deux pro­chaines an­nées, mais elle de­meu­re­ra lente cette an­née » convient M. Ha­chey. Pour les CRJ, la der­nière com­mande re­monte au mois de dé­cembre der­nier alors que le trans­por­teur Ame­ri­can Eagle avait conver­ti 22 op­tions en au­tant de com­mandes fermes pour des CRJ 700. Bom­bar­dier s’at­tend à li­vrer 15 % moins d’avions d’af­faires et 20 % moins d’avions com­mer­ciaux au cours de l’exer­cice 2011, com­pa­ra­ti­ve­ment à l’exer­cice 2010.

CSe­ries

Les nou­velles sont plus en­cou­ra­geantes au ni­veau de la CSe­ries. En fait, M.Ha­chey se montre plus op­ti­miste au su­jet de la CSe­ries, la nou­velle fa­mille d’ap­pa­reils de 110 à 130 places de Bom­bar­dier. « Dès que les vents de l’éco­no­mie tour­ne­ront en notre fa­veur, les com­mandes vont com­men­cer à af­fluer » note M.Ha­chey avant de ra­jou­ter que « la CSe­ries au­ra en­core un avan­tage si­gni­fi­ca­tif, avec ses ma­té­riaux com­po­sites, son poids lé­ger, ses sys­tèmes avan­cés, son aé­ro­dy­na­misme. Le mo­teur ne re­pré­sente que la moi­tié des éco­no­mies d’éner­gie de l’ap­pa­reil. »

Pour­lesCRJ,la­der­niè­re­com­man­de­re­mon­teau­mois­de­dé­cem­bre­der­nie­ra­lors­que­le­trans­por­teurA­me­ri­canEa­glea­vait­con­ver­ti22op­tion­se­nau­tant­de­com­man­des­fer­mes­pour­desCRJ 700.Pho­toBom­bar­dier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.