Gau­thier l’em­porte

Le poids su­per-coq Sé­bas­tien Gau­thier (18-20, 12 K.-O.), de Saint-Jé­rôme, a rem­por­té sa­me­di soir der­nier une dé­ci­sion una­nime sur Ja­son Hay­ward (6-9-0, 2 K.-O.), de Saint-Jean, Terre-Neuve, lors d’un com­bat pré­li­mi­naire au duel Bute-Mi­ran­da, au Centre Bel

Le Nord - - ACTUALITÉS -

Gau­thier y est al­lé d’at­taques sou­te­nues pen­dant les huit rondes, le for­çant à mettre les deux ge­noux au ta­pis qu’à la sep­tième re­prise. «Je lui avait fait mal avant ce mo­ment, mais il est un boxeur ré­sis­tant aux coups. Mon jab m’a per­mis de contrô­ler le com­bat tout le long des huit as­sauts. Il m’a ap­pli­qué quelques bonnes com­bi­nai­sons, mais mon jeu était de le sur­prendre. Toute mon at­taque était ba­sée sur les coups au corps et sa garde a fi­na­le­ment bais­sé», a ana­ly­sé le pu­gi­liste du sec­teur Saint-Antoine. Gau­thier a ob­te­nu l’as­sen­ti­ment des juges, comme suit: Ri­chard De­Ca­ru­fel a ra­me­né une carte de 79-72, Jean Gau­thier 80-71 et Pas­quale Pro­co­pio 79-72. Alain Ville­neuve of­fi­ciait le duel. Il s’agis­sait d’un 3e échec de suite pour Hay­ward. «Hay­ward s’est pré­sen­té dans l’arène à 132 lbs, contre 128 livres pour moi. Le jour du com­bat, je boxe ha­bi­tuel­le­ment à 130, mais sa­me­di, je me sen­tais plus lé­ger et ra­pide à 128 livres», a sou­li­gné ce­lui qui di­ri­ge­ra deux boxeurs de Lé­vis aux gants d’ar­gents, la se­maine pro­chaine à Oka.

Stra­té­gie

Gau­thier n’en­tend pas en res­ter là dans sa car­rière de boxeur pro­fes­sion­nel. Les com­bat­tants ca­na­diens ne fi­gurent pas vrai­ment sur sa liste d’épi­ce­rie. «Faire face à des boxeurs na­tio­naux, c’est seule­ment pour m’amu­ser et re­trou­ver la vic­toire. Main­te­nant que c’est chose faite. Je vise à nou­veau les pu­gi­listes in­ter­na­tio­naux. Si je monte au clas­se­ment, un cham­pion vou­dra peut-être se faire la main sur un pe­tit canadien, car ils nous consi­dèrent des cibles de choix. Les pe­tits poids ca­na­diens n’ont pas trop connu de suc­cès à l’in­ter­na­tio­nal, chez les pros, de sorte que cer­tains pour­raient avoir une sur­prise en me don­nant une chance, en me croyant un «jour­ney men».

En­grais pour pe­louse

32-0-4

So­leil-Ombre, 1 kg

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.