KIA FORTE 2010

Le Nord - - LE PATROUILLEUR -

Les voi­tures com­pactes re­pré­sentent près de la moi­tié des ventes de vé­hi­cules, toutes ca­té­go­ries confon­dues, à l’échelle ca­na­dienne. Inu­tile de vous dire l’im­por­tance de per­cer ce cré­neau pour toute com­pa­gnie qui sou­haite se tailler une place en­viable sur le mar­ché. Kia s’est tou­jours conten­té d’un rôle de fi­gu­rant. La Spec­tra n’était pas une mau­vaise voi­ture, mais face à des noms comme la Hon­da Ci­vic, la Mazda 3 et la Toyo­ta Co­rol­la, elle fai­sait bien pâle fi­gure. Pour 2010, Kia met les bou­chées doubles avec la nou­velle Forte et vise rien de moins qu’une place par­mi les cinq meilleurs ven­deurs de la ca­té­go­rie. L’offre dé­bute avec une ber­line, qui se­ra sui­vi cet au­tomne d’un très jo­li cou­pé, bap­ti­sé Koup. La com­pa­gnie a même pro­mis une ver­sion 5 portes pour l’an pro­chain.

Une ligne plai­sante

Pour se don­ner des am­bi­tions in­ter­na­tio­nales, Kia a fait ap­pel à une grosse poin­ture pour des­si­ner la Forte. Ce­lui qui a conçu la pre­mière gé­né­ra­tion d’Au­di TT et la Volks­wa­gen New-Beetle, Pe­ter Schreyer est main­te­nant le res­pon­sable du de­si­gn chez Kia. Con­trai­re­ment à la Soul qui sor­tait des sen­tiers bat­tus, la Forte est as­sez conven­tion­nelle, mais offre des lignes plai­santes qui pren­dront de l’âge avec grâce. On re­con­naît les ron­deurs et la ligne de phare fuyantes, ty­pique du style de Schreyer. Un chose est cer­taine, c’est une avan­cés ma­jeure face à la Spec­tra qui n ‘était plus dans la course. La Forte est of­ferte en trois fi­ni­tions. Les ver­sions LX et EX ar­borent sen­si­ble­ment la même al­lure. Pour se dis­tin­guer, la ver­sion offre des roues de 17 pouces et un bec­quet sur le coffre ar­rière, sans par­ler d’une mo­to­ri­sa­tion plus puis­sante (nous y re­vien­drons)

Sur la route

Lors de notre tra­jet de To­ron­to è Gra­ven­husrt, en On­ta­rio, nous avons pra­ti­que­ment rou­lé tout le tra­jet sur au­to­route. Pour être ca­pable de vendre une telle voi­ture à un peu plus de 15 600$, il faut uti­li­ser quelques rac­cour­cis en route. Kia se contente d’une épure de sus­pen­sion très simple et de boîte de trans­mis­sion dé­jà exis­tante. Sur la route, l’in­so­no­ri­sa­tion est cor­recte, mais sur la ver­sion EX au­to­ma­tique, j’ai fran­che­ment cher­ché les 156 che­vaux qui res­sem­blaient plus à 125 ou 130 che­vaux. La di­rec­tion manque de vie, mais la voi­ture ac­com­pli les tâches de base avec une bonne note de pas­sage. Même son de cloche pour la SX avec 173 che­vaux, il semble en man­qué une tren­taine quelque part. Nous avons bien no­té la sus­pen­sion plus ferme et une te­nue de route plus proac­tive, mais la di­rec­tion man­quait en­core un peu de mor­dant. Bref, l’ex­pé­rience au vo­lant est sem­blable à une Toyo­ta Co­rol­la, cor­recte mais sans plus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.