Fran­çoise fait du tra­pèze à 70 ans

Les res­pon­sables du GymX de Saint-Jé­rôme ne pou­vaient sou­hai­ter un meilleur exemple que ce­lui de Mme Fran­çoise Le­may pour in­ci­ter les jeunes dé­cro­cheurs à se re­prendre en mains. -Guillau­meLe­may-Thi­vierge

Le Nord - - FRONT PAGE -

Mère de Guillaume et Vincent Le­may-Thi­vierge

Ven­dre­di soir, Fran­çoise Le­may a don­né, à 70 ans bien son­nés et at­teinte d’un can­cer, une pres­ta­tion à faire rou­gir bien du monde. Sur le tra­pèze, elle s’est exé­cu­tée avec grâce et ha­bi­le­té, sous les ap­plau­dis­se­ments nour­ris. « Je suis bien contente de ce que j’ai ac­com­pli ce soir… » confiait Mme Le­may au re­pré­sen- tant du Jour­nal Le Nord. « Il faut dire que je m’en­traine de­puis 10 ans, mais le nu­mé­ro que j’ai pré­sen­té a été pré­pa­ré en moins de trois se­maines. Je crois que ce que j’ai ac­com­pli ce soir peut re­pré­sen­ter un bel exemple de per­sé­vé­rance pour les jeunes… » On doit pré­ci­ser que sur les jeunes, M.Le­may en connaît un brin. Pen­dant 31 ans elle a agi comme or­tho­pé­da­gogue au­près des élèves de la Com­mis­sion sco­laire de Saint-Jé­rôme (de­ve­nue la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­vière-du-Nord). Elle a oeu­vré no­tam­ment aux écoles Ste-Mar­celle, Notre-Dame et Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jé­rôme.

Ex­cep­tion­nel

Pour tout dire, les deux plus grands ad­mi­ra­teurs de Mme Le­may ven­dre­di soir étaient sans au­cun doute ses deux fils, le co­mé­dien Guillaume Le­may-Thi­vierge et le mu­si­cien Vincent Le­may-Thi­vierge qui ont as­sis­té à son pe­tit nu­mé­ro de quelques mi­nutes. « Elle a été ex­cep­tion­nelle… » note Guillaume avec une lueur de fier­té dans les yeux. « Sa per­for­mance a été éblouis­sante. Ma mère m’en ap­prend à tous les jours sur la vie. Je le dis sou­vent, c’est le plus bel exemple que je peux avoir… ». No­tons que Guillaume est en quelque sorte as­so­cié à GymX de­puis quelques an­nées à titre d’am­bas­sa­deur. Il s’entraîne au centre du 680 bou­le­vard La­belle au moins une fois par se­maine. Pour sa part, son frère Vincent n’en était pas moins ébloui par sa mère, ven­dre­di soir. « Ce fut vrai­ment une très belle per­for­mance. L’en­trai­ne­ment, c’est ça qui la tient. C’est ça qui lui per­met de lut­ter contre le can­cer dont elle est at­teinte. Avant de pré­pa­rer ce nu­mé­ro, elle en a par­lé avec son mé­de­cin qui l’a en­cou­ra­gée à al­ler de l’avant. La forme phy­sique est un vé­ri­table re­mède pour elle… » confiait-il.

Sor­tir le mé­chant

Ques­tion re­mède, il y a fort à pa­rier que l’ac­ti­vi­té phy­sique y fait pour beau­coup dans la ré­ha­bi­li­ta­tion de cer­tains jeunes qui fré­quentent le GymX. C’est du moins ce qu’éva­lue l’un des trois co­pro­prié­taires, Stéphane Sou­cy. « Notre centre d’en­traî­ne­ment re­pré­sente une belle échap­pa­toire pour les jeunes dé­cro­cheurs et ceux qui nous sont ré­fé­rés par le DPJ (Di­rec­teur de la pro­tec­tion de la jeu­nesse). S’il y a quel­qu’un qui est en me­sure de les com­prendre, c’est bien moi. Quand je jase avec eux, je m’aper­çois que rien n’a chan­gé. Ils dé­crochent pour les mêmes rai­sons que je l’ai fait il y a quelques an­nées. C’est pour­quoi j’in­cite les jeunes à ve­nir s’en­traî­ner le ma­tin, de fa­çon à sor­tir le mé­chant et de par­tir pour l’école plus re­lax par la suite… » note M.Sou­cy.

Fran­çoi­seLe­maya­don­néu­ne­pres­ta­tionà­fai­re­rou­gir­bien­du­monde. Guillau­meLe­may-Thi­vier­gea­li­vréun­mes­sage sti­mu­lant­pour­les­jeu­nes­pré­sents.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.