MA PAS­SION, LE VOYAGE…

Le Nord - - LITTERAIRES LE NORD - Mo­ni­queGuay Dé­pu­tée­com­téRi­vière-du-Nord.

Toute ma vie j’ai ado­ré voya­ger. Je me sou­viens lorsque j’étais pe­tite fille et que nous par­tions avec mon père et mes soeurs pour al­ler à la cam­pagne, c’était toute une ex­pé­di­tion! Une vieille voi­ture, des che­mins plus ou moins car­ros­sables, et hop! Nous par­tions cou­per notre arbre de Noël dans la fo­rêt. Plus tard, je rê­vais de par­tir avec des amis en voi­lier. Et bien à 18 ans, deux ans d’éco­no­mie, 4 voya­geurs dont un ca­pi­taine, nous dé­bar­quions à St-Tho­mas pour prendre pos­ses­sion d’un voi­lier pour deux se­maines dans les îles vierges. Quel beau sou­ve­nir! Dor­mir an­cré dans des baies tout près des îles que nous vi­si­tions en ar­ri­vant, des gens si ac­cueillants et cha­leu­reux, des tem­pêtes aus­si, fé­roces, où l’on se rend compte que nous sommes bien pe­tits lorsque la mer se dé­chaîne. Je n’ou­blie­rai ja­mais l’eau cris­tal­line de la mer des Ca­raïbes. C’est à par­tir de ce mo­ment que je me suis pro­mis de voya­ger par­tout dans le monde. J’au­rais be­soin de plu­sieurs pages pour vous ra­con­ter tout ce que j’ai dé­cou­vert et tout ce que j’ai ap­pris au cours de mes mul­tiples voyages. De l’Asie à l’Océa­nie, de l’Ukraine à la Ma­lai­sie, de l’Afrique à l’Eu­rope, chaque des­ti­na­tion me fait ap­pré­cier ces peuples, ces en­fants qui vivent dif­fé­rem­ment et qui adorent leur pays même si par­fois la vie n’est pas fa­cile. Je me suis fait des amis par­tout dans le monde et je garde contact avec eux. J’ai aus­si trans­mis à mes en­fants, dès leur plus jeune âge, le goût du voyage. Très jeune, je les ame­nais avec moi dé­cou­vrir d’autres cultures, d’autres langues, dif­fé­rentes cui­sines et dif­fé­rentes cou­tumes et eux aus­si ont gran­di à tra­vers les voyages. Nous re­ve­nions tou­jours gran­dis et beau­coup plus to­lé­rants avec les dif­fé­rents peuples qui ha­bitent sur notre pla­nète. Nous com­pre­nions mieux ce qu’ils vivent chez eux. Tant que je le pour­rai, je conti­nue­rai de voya­ger, et j’en­cou­ra­ge­rai tou­jours les gens qui m’en­tourent à en faire au­tant. Vous ver­rez l’ef­fet gri­sant de vi­si­ter un mar­ché sur une île aux mille par­fums d’épices ou d’en­trer dans un temple boud­dhiste, de sen­tir ce mé­lange d’of­frandes et d’en­cens. De por­ter les mêmes vê­te­ments qu’eux pour leur té­moi­gner notre res­pect de leur cou­tume. De­puis quelques an­nées, lorsque le temps me le per­met, je vais en Amé­rique du Sud ou en Amé­rique cen­trale. Le Hon­du­ras, le Ve­ne­zue­la, le Sal­va­dor et le Pa­na­ma sont tous des des­ti­na­tions rem­plies d’his­toire, de py­ra­mides, de vol­cans, d’oi­seaux ma­gni­fiques et de gens si ac­cueillants. Je vous sou­haite à tous de voya­ger un jour, de vivre ces dé­cou­vertes et cette aven­ture ex­tra­or­di­naire. Vous ver­rez à votre re­tour com­bien nous sommes choyés au Québec et com­bien il fait bon y vivre. Si vous n’avez pas les moyens de voya­ger vous pou­vez em­prun­ter des livres à la bi­blio­thèque et dé­cou­vrir ces pays, vous pou­vez aus­si avec des moyens comme in­ter­net, voya­ger dans le confort de votre foyer et même vous faire des amis. Il faut beau­coup de dé­brouillar­dise pour y ar­ri­ver, mais voya­ger, même en rêve, est à la por­tée de tous. Je vous laisse ma va­lise m’at­tend pour une autre aven­ture.

Mo­ni­queGuay­dan­sun­mar­chéàTa­pei, ca­pi­ta­le­deTai­wan.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.