LA PAS­SION

Le Nord - - LITTERAIRES LE NORD - MarcGas­con Mai­re­deSaint-Jé­rôme

Elle est pré­sente en nous de­puis tou­jours, fai­sant par­tie de nous-même, at­ten­dant le mo­ment pro­pice pour se ré­vé­ler. Pa­tiente, elle sait qu’elle pour­ra s’im­mis­cer dans notre vie, condi­tion­née par un élan du coeur. Dé­voi­lée, elle oc­cupe main­te­nant nos pen­sées et af­fecte notre com­por­te­ment voire notre en­vi­ron­ne­ment. Que ce soit pour une per­sonne ou un ob­jet, pour une cause ou une si­tua­tion, re­con­nue ou in­qua­li­fiable, calme ou ef­fré­née, la pas­sion prend de plus en plus de place. D’abord in­con­trô­lable parce qu’in­at­ten­due, cette puis­sante émo­tion dé­sta­bi­lise et né­ces­site l’ap­pri­voi­se­ment. Prendre conscience… faire connais­sance. Mé­fiante et im­pé­tueuse, elle se mé­fie. L’opé­ra­tion se veut donc dé­li­cate mais oh ! Com­bien in­té­res­sant. Réus­sie, elle nous per­met de nous in­ves­tir, de nous pré­sen­ter sous un autre jour; peut-être même de gran­dir et de tou­cher l’âme qui nous ha­bite. Mal com­prise, elle peut ce­pen­dant être dou­lou­reuse, do­mi­na­trice voir dé­vas­ta­trice, por­teuse d’un ma­laise trou­blant et dont le re­mède ne peut être qu’amer. Ha­bi­tuel­le­ment, bien en­ca­drée par nos réa­li­tés so­ciales, nous réus­si­rons à ca­na­li­ser ces puis­santes émo­tions en pro­jet, en lea­der­ship, en réa­li­sa­tions per­son­nelles ou col­lec­tives. La pas­sion per­met ain­si le dé­pas­se­ment de soi au pro­fit de ce qui nous tient le plus à coeur… si l’on réa­lise l’in­dis­pen­sable équi­libre entre l’ima­gi­naire et la réa­li­té.

MarcGas­con

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.