BELLE PER­CÉE DES GAR­DIENS À L’AT­TAQUE!

Le Nord - - SPORTS ET LOISIRS -

Les gar­diens du Centre pé­ni­ten­cier pro­vin­cial de Saint-Jé­rôme ont ef­fec­tué une belle per­cée, lors du tour­noi an­nuel des Centres de dé­ten­tion, alors qu’ils ont at­teint la de­mi-fi­nale du vo­let par­ti­ci­pa­tif. À l’ins­tar du tour­noi des pom­piers de Do­nald Brière, ain­si que la clas­sique an­nuelle des po­li­ciers de la SQ, le tour­noi des agents cor­rec­tion­nel a lieu de­puis main­te­nant 37 ans. «C’est une très vieille et du­rable clas­sique, qui réunit les agents des pé­ni­ten­ciers fé­dé­raux et pro­vin­ciaux. Ce­la nous donne l’oc­ca­sion de so­cia­li­ser à l’ex­té­rieur du contexte de tra­vail, loin du stress et des tra­cas quo­ti­dien. On a bien du plai­sir à se cô­toyer», a sou­li­gné M. Ch­ris­tian La­chance, joueur-or­ga­ni­sa­teur de la for­ma­tion jé­rô­mienne. C’est ain­si que l’édi­tion 2010 du tour­noi des agents cor­rec­tion­nels a été or­ga­ni­sée par la dé­ten­tion de Ri­vière-des-Prai­ries. Les joutes de la com­pé­ti­tion ont eu lieu aux aré­nas de Mas­couche et de La­che­naie. «L’équipe de Saint-Jé­rôme évo­luait dans la di­vi­sion par­ti­ci­pa­tion, soit un ca­libre faible, avec deux joueurs qui com­men­çaient à pa­ti­ner dans nos rangs.Tou­te­fois, tous les gars ont le sens du ho­ckey et nous avons eu bien du plai­sir. Ce­la nous a per­mis de ter­mi­ner le tour­noi à la ronde pré­li­mi­naire avec une fiche de 3 gains en au­tant de dé­parts», a pour­sui­vi M. La­chance. Pour ce­lui qui em­plit à tous les di­manches les fi­lets de la Ligue Bo­dy­shop, il n’était pas ques­tion d’en res­ter là, mal­gré la re­lui­sante fiche des Jé­rô­miens. «Nous avons fait un bon bout dans la ronde éli­mi­na­toire, avant de nous in­cli­ner 5-1 de­vant Mon­tréal, en de­mi-fi­nale. Je trouve notre par­cours très in­té­res­sant, compte te­nu que la di­vi­sion par­ti­ci­pa­tive ren­fer­mait pas moins de 25 équipes». La com­pé­ti­tion des agents cor­rec­tion­nels re­grou­pait au to­tal 48 clubs, dans les dif­fé­rentes di­vi­sions à l’af­fiche. Pas moins de 900 per­sonnes ont par­ti­ci­pé, de près ou de loin, à l’or­ga­ni­sa­tion de la com­pé­ti­tion. «C’est vrai­ment toute une en­tre­prise à or­ga­ni­ser. Nous avons te­nu le tour­noi dans les Lau­ren­tides, il y a une quin­zaine d’an­nées, dans les aré­nas de Mi­ra­bel. Nous ai­me­rions te­nir à nou­veau le tour­noi chez-nous, mais on va at­tendre pour voir de qui ad­vient de la si­tua­tion des aré­nas à SaintJé­rôme. Il y a du monde de par­tout: j’ai vu à Mas­couche des joueurs de New Car­lisle, de PortCar­tier, de Sept-Îles et d’ailleurs au Québec. Ce­la nous donne l’oc­ca­sion de re­voir des col­lègues qui ont chan­gé de ré­gion et c’est très in­té­res­sant», a-t-il pour­sui­vi. Les ins­tances pé­ni­ten­cières at­tri­buent l’or­ga­ni­sa­tion du tour­noi deux ans à l’avance, tel­le­ment l’or­ga­ni­sa­tion et les in­fra­struc­tures sont com­pli­quées à mon­ter. «On tient des réunions d’équipes et c’est là que les villes fu­tures montrent leur in­té­rêt. Par exemple, en 2011, nous sa­vons dé­jà que le tour­noi se tien­dra à Ro­ber­val, au Lac Saint-Jean. Quand tu dois lo­ger de 800 à 900 per­sonnes dans les mo­tels, trou­ver les in­fra­struc­tures lo­cales et aux meilleurs prix, ce­la prend beau­coup de temps et d’ef­forts d’or­ga­ni­sa­tion». Au ni­veau per­son­nel, Ch­ris­tian La­chance n’a pas l’in­ten­tion de lâ­cher le mor­ceau, même à 48 ans bien son­nés. «J’ai com­men­cé à jouer au ho­ckey or­ga­ni­sé à 5 ans et j’en mange en­core. En plus de la ligue Bo­dy­shop et le tour­noi des dé­ten­tions, j’évo­lue aus­si avec l’équipe des Lau­ren­tides, au tour­noi des Old-Ti­mers in­ter­na­tio­nal, la pre­mière se­maine de no­vembre au Centre Étienne Des­mar­teaux. Que vou­lez-vous, j’en mange du ho­ckey!» a ache­vé l’at­ta­quant gau­cher.

Ligue des 40

En cette fin de sai­son, la «taupe» pour­suit son ana­lyse des glo­rieuses épo­pées de pa­ti­neurs… qui ont sou­vent connu leurs meilleurs jours! Da­niel (le coach) Bé­lan­ger: l’en­sei­gnant des pi­vots est le seul joueur à avoir ef­fec­tué un lan­cer de pu­ni­tion avec un GPS.Après une opé­ra­tion réus­sie au la­ser pour les yeux, il voyait des trous de la ligne rouge. Il lance donc de loin de­puis ce temps, et sa fiche est en constante pro­gres­sion. Da­niel (le train de ban­lieue) Cloutier: le jeu de cou­loir lui semble fa­mi­lier, mais il ne fait pas en­core la dif­fé­rence entre un lan­cer-frap­pé et un tir du poi­gnet. Pas­seur d’ex­pé­rience au sein de son trio, il est a dé­jà été soup­çon­né d’être la taupe… Guy Trudel: ac­cu­sé de por­ter des pièces de ho­ckey illé­gales, tou­jours ma­lade, il est ce­pen­dant un spé­cia­liste de l’ap­pli­ca­tion de l’an­ti­phlo­gis­tine. Grâce à cette odeur qu’il dé­gage, ses co­équi­piers lui per­mettent de s’ha­biller dans le cor­ri­dor…

Le­sa­gents­cor­rec­tion­nels­duCen­tre­de­dé­ten­tion­deSaint-Jé­rô­meon­tef­fec­tuéu­ne­per­cée jus­qu’en­de­mi-fi­nale,au­tour­noi­pro­vin­cial­desCen­tre­de­dé­ten­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.