Sur­plus à Saint-Jé­rôme

La Ville de Saint-Jé­rôme af­fiche un sur­plus de 5,6 M$ au terme de l’exer­cice fi­nan­cier 2009, mais le chiffre est trom­peur en ver­tu de cer­taines cir­cons­tances.

Le Nord - - ACTUALITÉS - - Marc Gas­con

Pré­sen­tés en as­sem­blée pu­blique mar­di soir der­nier, les états fi­nan­ciers au 31 dé­cembre 2009 font état de dé­penses de 105 846 207 $ contre des re­ve­nus de 111 426 907 $. « Nous pou­vons ré­su­mer ce rap­port en quelques mots : une ri­gueur de ges­tion et une fa­çon de tra­vailler qui a per­mis de dé­ga­ger 3 336 702 $ d’écart entre les coûts réels et ce qui avait été bud­gé­té, soit en­vi­ron 3 % du bud­get mu­ni­ci­pal. Sur ce der­nier point, en plus de l’hi­ver beau­coup plus clé­ment, ce bon ré­sul­tat est at­tri­buable au plan de re­dres­se­ment ini­tié par la di­rec­tion com­bi­né à une ri­gueur sou­te­nue de la part de toute l’équipe de ges­tion­naires. Grâce à de nou­velles fa­çons de faire et à une re­struc­tu­ra­tion de l’ap­pa­reil ad­mi­nis­tra­tif, nous avons pu at­teindre nos ob­jec­tifs » com­mente le maire Gas­con.

Cir­cons­tances fa­vo­rables

De plus, un en­semble d’évé­ne­ments et de « cir­cons­tances fa­vo­rables » sont ve­nus bo­ni­fier le sur­plus bud­gé­taire. Ain­si, la vi­gueur ex­tra­or­di­naire du sec­teur im­mo­bi­lier, mal­gré le contexte de ré­ces­sion, a gé­né­ré des re­ve­nus su­pé­rieurs aux pré­vi­sions de 630 000 $ en per­mis, 790 000 $ en droits de mu­ta­tion et 135 000 $ en li­cences et per­mis di­vers. L’agran­dis­se­ment de l’usine de pro­duc­tion en eau po­table et la ré­ou­ver­ture de l’en­tente de four­ni­ture d’eau à Mi­ra­bel ont, pour leur part, gé­né­ré un sup­plé­ment de re­ve­nus de 260 000 $. Fi­na­le­ment, le paie­ment d’as­su­rance de 750 000 $ en com-

Dette

pen­sa­tion pour la perte de l’aré­na Jac­quesLo­cas a éga­le­ment gon­flé ar­ti­fi­ciel­le­ment le sur­plus. Le mon­tant en ques­tion ser­vi­ra à la dé­mo­li­tion de l’aré­na de­ve­nu in­uti­li­sable. Pour ce qui est de la dette, elle a aug­men­té moins ra­pi­de­ment que la va­leur de la ri­chesse fon­cière uni­for­mi­sée, nous dit-on. De fait, le ra­tio d’en­det­te­ment de la Ville est pas­sé de 5,08 % en 2008 à 4,62 % en 2009. Quant à l’af­fec­ta­tion du sur­plus, les au­to­ri­tés parlent d’ins­ti­tuer des ré­serves fi­nan­cières en cas d’im­pré­vus, no­tam­ment pour le dé­nei­ge­ment, l’as­su­rance pour les édi­fices mu­ni­ci­paux ain­si qu’une ré­serve ju­ri­dique.

« Il était im­por­tant de main­te­nir un bon équi­libre bud­gé­taire entre les in­ves­tis­se­ments et les coûts d’opé­ra­tion et de ser­vices. À la lu­mière de ces ré­sul­tats, nous pou­vons consta­ter que notre Ville se porte bien. Nous of­frons des ser­vices de qua­li­té et nous réa­li­sons des pro­jets qui font la fier­té des Jé­rô­miens et des Jé­rô­miennes » de conclure le maire Marc Gas­con.

Le­mai­reMarcGas­con­par­led’une«ri­gueurde ges­tion»pou­rex­pli­que­ru­ne­par­tie­du­sur­plus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.