BRIÈRE

Le Nord - - POINT DE VUE -

bé­né­voles qui s’im­pliquent à Sainte-Sophie, Marc-An­toine Auger avait rem­pli le for­mu­laire four­ni par la Sûreté du Québec et des­ti­né à vé­ri­fier ses an­té­cé­dents » note le maire de Sainte-Sophie, M.Yvon Brière.

Bé­né­vole dé­voué

Pour M.Brière, Marc-An­toine Auger pré­sen­tait un dos­sier sans faille jus­qu’à mar­di der­nier. « Nous tra­vaillons avec lui de­puis de nom­breuses an­nées. Il a tou­jours été per­çu comme un bé­né­vole dé­voué que les gens ap­pré­ciaient. Nous n’avions au­cun re­proche à lui faire. Nous avons tou­jours ob­te­nu une bonne col­la­bo­ra­tion de sa part à titre de pré­sident du soc­cer. Il fai­sait sou­vent du bé­né­vo­lat avec son épouse et ses en­fants, pour la Fête de la fa­mille no­tam­ment. Mais, on ne sait ja­mais ce qui peut se pas­ser dans la tête d’un in­di­vi­du. Main­te­nant, il au­ra à ré­pondre de ses actes… » note-t-il. D’ailleurs, le maire Brière in­siste pour faire re­mar­quer que les faits re­pro­chés à Marc-An­toine Auger ne sont pas re­liés au rôle de pré­sident du soc­cer mi­neur qu’il oc­cu­pait à Sainte-Sophie. « D’après ce qu’on en sait, ce sont des choses qui se sont pas­sées à l’ex­té­rieur de Sainte-Sophie. À Mon­tréal pour être plus pré­cis. Dans un tel cas, ça concerne da­van­tage sa vie pri­vée. C’est une par­tie qui lui ap­par­tient ».

«Ila­tou­jour­sé­té­per­çu­com­meun­bé­né­vo­le­dé­voué­que­les­gen­sap­pré­ciaient…»no­teY­von Briè­reau­su­jet­deMarc-An­toi­neAu­ger.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.