Éliane Kulc­zyk cham­pionne ca­na­dienne

La gym­naste Éliane Kulc­zyk, de Saint-Jé­rôme, a vé­cu toute la gamme des émo­tions, en fin de se­maine der­nière à Kam­loops. Elle a goû­té à la vic­toire col­lec­tive avec Équipe Québec, alors qu’au ni­veau in­di­vi­duel, elle a dû se conten­ter d’une qua­trième po­si­tio

Le Nord - - ACTUALITÉS - LUC ROBERT

Kulc­zyk, 16 ans, a été cou­ron­née cham­pionne ca­na­dienne de gym­nas­tique, au ni­veau na­tio­nal ou­vert avec l’équipe pro­vin­ciale, lors des der­niers championnats ca­na­diens de gym­nas­tique qui se sont dé­rou­lés en Co­lom­bie-Bri­tan­nique. L’équipe du Québec a de­van­cé l’On­ta­rio et l’Al­ber­ta. «Je suis très contente de la te­nue gé­né­rale d’Équipe Québec. Nous pos­sé­dions un ali­gne­ment d’ath­lètes ca­pables de se dis­tin­guer à tous les ap­pa­reils, ce qui nous a per­mis de ré­col­ter des points à toutes les épreuves. Cha­peau à la dé­lé­ga­tion», a lan­cé d’en­trée de jeu l’ath­lète du sec­teur Bel­le­feuille.

Côte dé­pla­cée

Au ni­veau in­di­vi­duel, la ca­dette des soeurs Kulc­zyk a été cou­ron­née vice-cham­pionne ca­na­dienne à la table de saut, 5e au sol et 6e aux barres, ob­te­nant une 4e po­si­tion au to­tal des ap­pa­reils, avec un to­tal de 52.60. «Ce­la fait deux ans que je suis 2e au pays au che­val sau­toir (table de saut). C’est bien, 4e au to­tal, mais c’est dé­ce­vant, compte te­nu de tous les ef­forts dé­ployés pour en ar­ri­ver là. Je ne veux pas me plaindre, mais à peine re­mis de ma bles­sure à une che­ville, di­sons que lors des der­niers en­traî­ne­ments avant le dé­part pour l’Ouest, je me suis dé­pla­cée une côte. Ce n’est pas une ex­cuse, parce que j’ai mis tout mon coeur dans chaque épreuve à la­quelle j’ai par­ti­ci­pé à Kam­loops», a-t-elle jus­ti­fiée. Par ailleurs, pour une deuxième an­née de suite, Éliane s’est vue dé­cer­ner par les juges le tro­phée pour le saut le plus dy­na­mique. Ce tro­phée ho­nore l’ath­lète ayant le mieux illus­tré les cri­tères spé­ci­fiques de sé­lec­tion à la table de saut. «Ce tro­phée fait chaud au coeur, mais ce­la ne rem­place pas un po­dium. Tu ne t’entraîne pas pour fi­nit 4e, si près du but. Je vais me re­trous­ser les manches et conti­nuer à m’amé­lio­rer. Mes ob­jec­tifs de­meurent tou­jours éle­vés au ni­veau na­tio­nal». Mal­gré une an­née par­se­mée de bles­sures, son en­traî­neur Va­lé­rie Turp, tout au long de l’an­née, a ef­fec­tué un tra­vail ex­tra­or­di­naire. Elle la sui­vra sous peu dans une nou­velle aven­ture. «En 2011, à 17 ans, je veux pas­ser dans la ca­té­go­rie «Haute Per­for­mance». Ce n’est pas mon en­traî­neur qui dé­ci­de­ra si je monte ou pas de ni­veau. Je de­vrai me qua­li­fier, par des stan­dards éle­vés. Ce­la me ser­vi­ra de nou­velle Élia­neKulc­zyk­por­te­la­mé­dailled’orac­qui­seà la­ta­ble­de­saut,àKam­loops. source de mo­ti­va­tion. Que je le veuille ou non, la gym me pas­sionne et je vais conti­nuer à tri­per à chaque exer­cice, bles­sée ou en pleine forme», a-t-elle ache­vé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.