« PAS UNE ME­SURE DE RE­PRÉ­SAILLES… »

« Il est bien clair que la Ville de Saint-Jé­rôme n’a pas pris la dé­ci­sion toute seule. Nos par­te­naires de la ré­gie in­ter­mu­ni­ci­pale ont don­né leur opi­nion sur la ques­tion. Nous avons pris la dé­ci­sion en col­lé­gia­li­té… » lance le maire Marc Gas­con.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MY­CHEL

Le pre­mier ma­gis­trat ré­agis­sait ain­si lun­di ma­tin à une nou­velle pa­rue dans un heb­do­ma­daire de fin de se­maine à l’ef­fet que quelque 45 jeunes de Saint-Hip­po­lyte ne pour­ront pas jouer au sein de la Fé­dé­ra­tion des clubs de ho­ckey mi­neur de Saint-Jé­rôme lors de la sai­son 2010-2011. Le maire Marc Gas­con in­siste de plus pour dire qu’« il ne s’agit pas d’une me­sure de re­pré­sailles » à l’en­droit des au­to­ri­tés de SaintHip­po­lyte qui ont choi­si de ne pas adhé­rer (pour l’ins­tant du moins) à la Ré­gie in­ter­mu­ni­ci­pale de l’aré­na de la Ri­vière-du-Nord. « La chose en est que nous avons re­çu de la part des di­ri­geants de la fé­dé­ra­tion du ho­ckey mi­neur de Saint-Jé­rôme une ré­so­lu­tion di­sant qu’ils ne vou­laient pas dé­pas­ser un cer­tain nombre de joueurs dans les dif­fé­rentes ca­té­go­ries. On nous a im­po­sé des quo­tas. Quand nous avons re­çu la ré­so­lu­tion, il nous a fal­lu trou­ver des so­lu­tions… Si on ne nous avait pas mis des quo­tas, nous n’en se­rions pas là. De plus, je trouve re­gret­table qu’on re­çoive cette ré­so­lu­tion après avoir loué des heures de glace sup­plé­men­taires à Bois­briand… » consi­dère M.Gas­con.

Prio­ri­té

Réunis pour une ren­contre de tra­vail, les élus de Saint-Jé­rôme, Sainte-Sophie, Pré­vost et SaintCo­lom­ban ont dé­ci­dé d’un com­mun ac­cord, ex­plique M.Gas­con, de pri­vi­lé­gier les jeunes de leur mu­ni­ci­pa­li­té res­pec­tive pour les places dis­po­nibles. Met­tant ain­si de cô­té les ho­ckeyeurs de Saint-Hip­po­lyte dont les élus ont choi­si de ne pas adhé­rer à la ré­gie. « Les choses sont aus­si simples que ça. Nous avons eu des dis­cus­sions ou­vertes et mis tous les en­jeux sur la table. À la lu­mière de tout ce­la, nous avons pris la dé­ci­sion en­semble ». Dans l’éven­tua­li­té où Saint-Hip­po­lyte avait été par­tie pre­nante de la ré­gie, « il est clair que nous au­rions eu à trou­ver une so­lu­tion autre… » note Marc Gas­con. Pour­tant, lors de la confé­rence de presse an­non­çant un ac­cord de prin­cipe pour la créa­tion de la Ré­gie in­ter­mu­ni­ci­pale de l’aré­na de la Ri­vière-du-Nord, c’est le maire Gas­con lui­même qui par­lait d’une ou­ver­ture en­vers Saint-Hip­po­lyte. « C’est vrai. Nous avons dit que nous se­rons prêts à re­gar­der la si­tua­tion de Saint-Hip­po­lyte, mais quand nous au­rons les nou­veaux équi­pe­ments... » de pré­ci­ser le maire.

Aide

Par ailleurs, le maire Gas­con tient à pré­ci­ser qu’une fois la dé­ci­sion prise (le 10 mai 2010 pour être exact), les au­to­ri­tés de Saint-Jé­rôme ont ache­mi­né un cour­riel à leur vis-à-vis de Saint-Hip­po­lyte les as­su­rant de « notre col­la­bo­ra­tion si on pou­vait les ai­der à trou­ver des places ailleurs pour leurs joueurs de ho­ckey ».

—MarcGas­con

MarcGas­con

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.