« VOUS PRE­NEZ NOS EN­FANTS EN OTAGE… » Nor­mandCas­ton­guay

La dé­ci­sion des au­to­ri­tés de Saint-Co­lom­ban de se re­ti­rer de la Ré­gie in­ter­mu­ni­ci­pale de l’aré­na de la Ri­vière-duNord et de joindre les rangs de la fé­dé­ra­tion de ho­ckey mi­neur de La­chute pour la pro­chaine sai­son a sou­le­vé l’ire de cer­tains pa­rents.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MY­CHEL mla­pointe@jour­nal­le­nord.com

C’est ce qu’on a clai­re­ment sen­ti mer­cre­di soir der­nier dans l’église de Saint-Co­lom­ban alors que se te­nait une as­sem­blée d’in­for­ma­tion pu­blique sur la ques­tion. Après avoir écou­té les ex­pli­ca­tions du conseiller Marc Lau­rin, en pré­sence du maire Jacques La­brosse qui s’est li­mi­té à sou­hai­ter la bien­ve­nue à ses conci­toyens en dé­but de séance, les gens pré­sents ont fait part de leur mé­con­ten­te­ment aux élus. Le conseiller Stéphane Rou­leau par­ti­ci­pait éga­le­ment à la ren­contre. « Vous pre­nez nos en­fants en otage… » a dit au cours des échanges M.Nor­mand Cas­ton­guay dont le fils Pa­trick évo­luait pour les Sé­lects du Nord Pee-Wee AA la sai­son der­nière. « Vous dites que ça au­rait coû­té 200 000 $ par an­née pour faire par­tie de la ré­gie. Ça fait com­bien pour les 12 000 ha­bi­tants ac­tuels de Saint-Co­lom­ban et les autres qui vont ve­nir s’ajou­ter de fa­çon à par­ta­ger la fac­ture à plus de monde. En al­lant l’an­née pro­chaine à La­chute, vous pre­nez une so­lu­tion tem­po­raire. C’est comme mettre un “plas­ter” pour ré­pa­rer un trou dans l’as­phalte. De­puis quelques an­nées, on tra­vaille en par­te­na­riat avec Saint-Jé­rôme. Pour­quoi ne pas conti­nuer? Per­son­nel­le­ment, je connais les gens de La­chute et je dois dire que ça fait dur… »

Pas consul­tés

Les pro­pos de M.Cas­ton­guay ont trou­vé écho dans ceux d’autres ci­toyens pour qui la fa­çon de faire des au­to­ri­tés était « in­con­ce­vable ». « Nous avons ap­pris la nou­velle de votre dé­sis­te­ment de la ré­gie in­ter­mu­ni­ci­pale et votre in­ten­tion d’al­ler à La­chute dans les jour­naux. Comme contri­buable de Saint-Co­lom­ban, je trouve in­con­ce­vable que vous n’ayez pas consul­té les pa­rents sur la ques­tion. Aus­si, j’ai vu le maire La­brosse sur la photo avec les autres maires. Par la suite, il se dé­siste. Je ne com­prends pas… Avez-vous si­gné les do­cu­ments sans connaître les chiffres? » a in­ter­ro­gé une ci­toyenne. La dame a eu pour toute ré­ponse, de la part du conseiller Marc Lau­rin que le geste de M.La­brosse n’était rien d’autre qu’une « si­gna­ture ho­no­ri­fique »!

Le­con­seillerMarcLau­rin(de­bou­tau­centre)aex­pli­qué­la po­si­tion­de­sau­to­ri­tés­deSaint-Co­lom­ban.On­re­trou­veàses cô­tés­le­mai­reJac­quesLa­bros­seet­le­con­seillerS­té­phane Rou­leau(àgauche).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.