Édouard De­lage par­mi les meilleurs

Le Nord - - ACTUALITÉS -

(LR) Le boxeur Sé­bas­tien Gau­thier ef­fec­tue­ra sa ren­trée au­tom­nale, comme pré­vu le 15 oc­tobre pro­chain au Centre Bell, mal­gré une chi­rur­gie mi­neure su­bie à l’aine lun­di der­nier. Gau­thier (18-2-2, 12 k.-o.), a été trai­té à l’Hô­pi­tal de Saint-Jé­rôme pour une her­nie à l’aine. Sa conva­les­cence ne de­vrait pas trop être longue, se­lon ses propres dires. «J’ai dé­jà re­com­men­cé à prendre des marches et à al­ler à la pêche. Je n’ai presque pas de dou­leur res­sen­tie. Cette pe­tite opé­ra­tion fait suite à des en­traî­ne­ments que j’ai te­nus pour les jeunes, au club de boxe olym­pique de Lé­vis. Semble-t-il que j’ai for­cé trop fort, de fa­çon ré­pé­ti­tive, pour re­te­nir les élans des jeunes avec les mi­taines dé­fen­sives. Je me sens dé­jà bien», a confir­mé le pu­gi­liste du sec­teur de Saint-An­toine.

Huit rounds

Ce pas­sage obli­gé à l’Hô­tel-Dieu ne de­vait pas com­pro­mettre sa sai­son de boxe 2010. «Je se­rai là en oc­tobre, même si ce ne se­ra pas un com­bat de­vant un gris ad­ver­saire. J’au­rai seule­ment deux mois ½ d’en­traî­ne­ment der­rière la cra­vate. Je veux tou­te­fois faire un com­bat de huit rondes, pour don­ner la chance à mon corps de s’adap­ter. Je ne peux ac­cep­ter un duel de quatre rondes, car c’est trop court: tu n’as pas le temps d’ana­ly­ser l’autre, et puis, si tu su­bis par mé­garde une chute, avec un poin­tage de 10-8, tu n’as pas le temps de re­mon­ter sur la carte des juges Un 4 rondes est donc trop ris­qué», a fait va­loir avec rai­son le «Max Kel­ler­man» des Lau­ren­tides.

Der­nier com­bat

Le der­nier pas­sage de Gau­thier dans l’arène re­monte au 17 avril 2010, au Centre Bell de Mon­tréal, alors qu’il a rem­por­té une dé­ci­sion una­nime de 8 rondes sur le Terre-Neu­vien Ja­son Hay­ward, chez les 121 livres. «Nous avons un pro­file d’ad­ver­saire en tête, pour oc­tobre, mais pas en­core de nom dé­fi­ni­tif. Je veux re­mon­ter gra­duel­le­ment la pente, afin de dis­pu­ter un gros com­bat en avril 2011. En at­ten­dant, je tripe sur le mé­tier d’en­traî­neur. Je pré­pare mes jeunes pour la pro­chaine sai­son. Je crois que d’ici à deux ans, plu­sieurs de mes es­poirs vont re­te­nir l’at­ten­tion à l’échelle du Québec. J’ai plu­sieurs filles ta­len­tueuses sous mes ordres. J’ai bien l’in­ten­tion de créer une saine ri­va­li­té entre mon équipe, celle du Club de boxe olym­pique de Lé­vis, et le club voi­sin, Éner­gie boxe. Il n’y a rien de mieux qu’un dé­fi pour faire pro­gres­ser les ath­lètes», a ache­vé l’au­teur de 12 mises hors de com­bat chez les pros.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.