3 000 per­sonnes aux Es­ti­vales

ES­TI­VALES DE SAINT -J ÉRÔME

Le Nord - - FRONT PAGE - CHA­LI­FOUR Marie-An­drée ma­cha­li­four@jour­nal­le­nord.com

Les Jé­rô­miens se sont lit­té­ra­le­ment dé­chaî­nés au son des rythmes latinos ce week-end à l’am­phi­théâtre Rol­land. Plus de 3 000 per­sonnes, la plus grosse foule de­puis le dé­but de la sai­son, ont as­sis­té aux spec­tacles de Ca­liente son, Car­los Pla­ceres et Élec­tri­ca. « Les rythmes chauds sont tou­jours un thème très po­pu­laire au­près des spec­ta­teurs et la tem­pé­ra­ture était par­faite. Toutes les condi­tions étaient réu­nies pour at­ti­rer au­tant de gens », ex­plique Maude Tes­sier, co­or­don­na­trice des ac­ti­vi­tés com­mu­nau­taires à la Ville de Saint-Jé­rôme. C’est tou­te­fois Car­los Pla­ceres qui a at­ti­ré la plus grosse foule sa­me­di. La foule a par­ti­ci­pé ac­ti­ve­ment en dan­sant de­vant la scène tous les soirs.

Vul­gaires Ma­chins

La jour­née des Es­ti­vales spé­cia­le­ment dé­diée aux ado­les­cents, la jour­née « Gare à toi », se dé­rou­le­ra le 8 août, de 18h à 22h, à la Place de la Gare, avec le groupe Vul­gaires Ma­chins en tête d’af­fiche. Très en­ga­gé so­cia­le­ment, le groupe qui dé­sire conscien­ti­ser les jeunes à tra­vers leur mu­sique est tout in­di­qué pour cette jour­née. « L’im­por­tant pour nous c’est d’ou­vrir des dé­bats de so­cié­té, c’est pour ça que nos textes sont en­ga­gés », ex­plique Marie-Ève Roy des Vul­gaires Ma­chins, jointe au té­lé­phone. Le clip pour la chan­son « Anéan­tir le dogme », qui dé­nonce l’hy­per­sexua­li­sa­tion, avait été cen­su­ré en 2007 par Mu­sique Plus, mais le groupe n’a pas de pro­blème avec des si­tua­tions comme celle-ci. « Quand on s’ex­pose, on se fait cri­ti­quer, mais c’est cor­rect comme ça. Des en­sei­gnants nous ont fait part que, à la suite de la cen­sure, des dé­bats avaient eu lieu dans les classes. C’est ce qui im­porte », pour­suit-elle.

Week-end clas­sique

Le week-end pro­chain à l’am­phi­théâtre Rol­land, ce se­ra au tour de la mu­sique clas­sique d’être à l’hon­neur avec Cordes en dé­lire, Trois et Gior­gia Fumanti. Le duo Cordes en dé­lire, com­po­sé du vio­lon­cel­liste Sé­bas­tien Lé­pine et du vio­lo­niste An­toine Ba­reil, re­vi­site les oeuvres des plus grands com­po­si­teurs mo­dernes en plus de faire dé­cou­vrir des com­po­si­tions ori­gi­nales. Les ama­teurs se­ront éga­le­ment char­més par les so­no­ri­tés ex­cep­tion­nelles d’un vio­lon Vuillaume, en plus d’avoir le ra­ris­sime pri­vi­lège d’en­tendre l’in­imi­table son d’un vio­lon­celle Stra­di­va­rius, un pres­ti­gieux ins­tru­ment dont il ne reste ac­tuel­le­ment qu’une ving­taine d’exem­plaires à tra­vers le monde. Cordes en dé­lire mon­te­ra sur la scène de l’am­phi­théâtre Rol­land le 6 août, à 20h30. Le groupe de chan­teurs Trois est com­po­sé des voix de Jean-Sé­bas­tien La­voie, Pas­cal Gau­thier et Martin Moer­man, agré­men­té des pa­roles de Ma­nuel Ta­dros. Trois est l’un des rares groupes pop-ly­rique qué­bé­cois. Il se­ra à Saint-Jé­rôme le 7 août à 20h. La so­pra­no ita­lienne Gior­gia Fumanti in­ter­pré­te­ra des pièces clas­siques qui em­pruntent des in­fluences de mu­sique po­pu­laire. Elle est cé­lèbre au­tant en Amé­rique du Nord qu’en Eu­rope et en Asie et s’ins­pire gran­de­ment du com­po­si­teur ita­lien En­nio Mor­ri­cone ain­si que de Sting. Vous pour­rez en­tendre ce mé­lange de mu­sique clas­sique et po­pu­laire le 8 août à 20h.

Le­grou­peÉ­lec­tri­caa­fait­dan­ser­la­fou­le­di­man­che­der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.