MÉ­FIEZ- VOUS DES ALI­MENTS CONTA­MI­NÉS

Les en­fants re­pren­dront le che­min de l’école d’ici quelques jours et il fau­dra ap­por­ter une at­ten­tion par­ti­cu­lière aux re­pas pris à l’école.

Le Nord - - CÉST LA RENTREE - LA­POINTE MY­CHEL

La re­marque peut pa­raître sim­pliste. Pour­tant, des cas de conta­mi­na­tion des ali­ments qu’on trouve dans les boîtes à dî­ner sont nom­breux d’an­née en an­nées.

Un sur dix

Ce qui s’ex­plique en par­tie du fait que se­lon une re­cherche réa­li­sée pour le compte du Par­te­na­riat Ca­na­dien pour la sa­lu­bri­té des ali­ments, plu­sieurs pa­rents qué­bé­cois sont né­gli­gents lorsque vient le mo­ment de mettre en pra­tique les quatre ac­tions clés pour évi­ter les conta­mi­na­tions ali­men­taires. En fait, un son­dage, conduit par Lé­ger Mar­ke­ting pour le compte du Par­te­na­riat Ca­na­dien pour la sa­lu­bri­té des ali­ments a dé­mon­tré que seule­ment une per­sonne sur dix (10 %) pen­sait que net­toyer les sur­faces était la meilleure fa­çon de te­nir les bac­té­ries éloi­gnées et évi­ter une conta­mi­na­tion ali­men­taire au mo­ment de faire la boîte à lunch. Pour un cin­quième des ré­pon­dants (21 %), se la­ver les mains avant de ma­ni­pu­ler des ali­ments des­ti­nés au re­pas pré­pa­ré était le moyen pri­vi­lé­gié pour évi­ter la conta­mi­na­tion. De plus, seule­ment la moi­tié (48 %) des ré­pon­dants pen­saient que gar­der le goû­ter ou le re­pas au froid en at­ten­dant de le man­ger était la meilleure op­tion. « Vi­si­ble­ment, les ré­sul­tats de cette re­cherche montrent qu’il y a un be­soin d’édu­ca­tion en la ma­tière. Se­lon cette in­for­ma­tion, il n’est pas sur­pre­nant que San­té Ca­na­da es­time à 2 mil­lions les cas de conta­mi­na­tions ali­men­taires chaque an­née et qu’une ma­ni­pu­la­tion conve­nable des ali­ments puisse ré­duire le risque de ma­la­die... » sou­lignent les gens de Par­te­na­riat ca­na­dien pour la sa­lu­bri­té des ali­ments.

À bas les bac­té­ries

Aux yeux de ces der­niers, les gens doivent ap­pli­quer les conseils « À bas les bac­té­ries! » toutes les fois qu’ils ma­ni­pulent des ali­ments. Il y a à cet égard quatre étapes simples à suivre : net­toyer, sé­pa­rer, cuire et ré­fri­gé­rer. Suivre ces étapes de base ré­dui­ra le risque de conta­mi­na­tion ali­men­taire et ai­de­ra à as­su­rer les goû­ters des Qué­bé­cois plus sé­cu­ri­taires.

Quatre trucs

Le Par­te­na­riat rap­pelle aux Qué­bé­cois de gar­der à l’es­prit non pas l’un, deux, ou trois... mais les quatre trucs sui­vants lors de la ma­ni­pu­la­tion des ali­ments vi­sant à pré­pa­rer des goû­ters ou re­pas pour l’école ou le tra­vail : Net­toyer La­ver ses mains, les us­ten­siles et les sur­faces à l’eau chaude sa­von­neuse avant, pen­dant et après la pré­pa­ra­tion des ali­ments. Rap­pe­lez­vous que pour être ef­fi­cace, le la­vage des mains doit du­rer au moins vingt se­condes! Tous les fruits et lé­gumes des­ti­nés au sac à lunch doivent être la­vés mi­nu­tieu­se­ment à la brosse sous l’eau du ro­bi­net. Sé­pa­rer Évi­ter une conta­mi­na­tion croi­sée en sé­pa­rant les ali­ments crus des ali­ments cuits. Uti­li­ser des planches à dé­cou­per de cou­leurs dif­fé­rentes pour les viandes crues et la vo­laille et une autre pour les autres types d’ali­ments. Conser­ver tou­jours les ali­ments cou­verts lors­qu’on pré­pare ses goû­ters. Faire cuire Bien cuire les ali­ments dé­diés aux goû­ters — les temps de cuis­son et les tem­pé­ra­tures va­rient se­lon les types de viandes et de vo­lailles. Faire vite pour pré­pa­rer les lunchs et em­bal­lez-les de fa­çon à ce qu’ils ne de­meurent pas à la tem­pé­ra­ture de la pièce, où les bac­té­ries peuvent se dé­ve­lop­per. Ré­fri­gé­rer Conser­ver les ali­ments chauds au chaud et les ali­ments froids au froid. Ré­fri­gé­rer les goû­ters aus­si­tôt qu’ils sont faits et ne pas lais­ser d’ali­ments à la tem­pé­ra­ture de la pièce pour plus de deux heures.As­su­rez-vous que le ré­fri­gé­ra­teur est pro­gram­mé à une tem­pé­ra­ture de 4 de­grés C (40 de­grés F) à la mai­son, tout comme par­tout où vous en­tre­po­sez votre goû­ter avant de le man­ger.

La­pré­pa­ra­tion­de­sa­li­ments­re­quier­tun mi­ni­mumd’at­ten­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.