CHA­LEU­REUX ET RÉ­CON­FOR­TANT

Par­mi tous les sys­tèmes de chauf­fage sur le mar­ché, le bois est cer­tai­ne­ment le plus cha­leu­reux et ré­con­for­tant d’entre tous. De belles qua­li­tés certes, mais il n’en de­meure pas moins que ce type de chauf­fage, aus­si na­tu­rel soit-il, est aus­si l’un des plu

Le Nord - - ACTUALITÉS - RE­NAULT PHI­LIPPE

Pour bien des Qué­bé­cois, mettre une buche dans le poêle ou le foyer fait par­tie de tra­di­tions fa­mi­liales qui se per­pé­tuent de­puis des gé­né­ra­tions. Re­gar­der la flamme dan­ser et écou­ter le cré­pi­te­ment du bois pos­sède un ca­chet par­ti­cu­lier. En­core au­jourd’hui, plu­sieurs ne peuvent ré­sis­ter au charme et au ro­man­tisme du feu

Il

existe de foyer ain­si qu’à la sa­tis­fac­tion d’as­su­rer le confort de sa de­meure avec ses propres mains. Si cer­tains vont en­core jus­qu’à as­su­rer la to­ta­li­té du chauf­fage de leur ha­bi­ta­tion de cette fa­çon, d’autres vont l’uti­li­ser comme sys­tème d’ap­point. Entre 1987 et 2000, le nombre d’ins­tal­la­tions de chauf­fage au bois a aug­men­té de 60% au Québec, se­lon Sta­tis­tiques Ca­na­da.

At­té­nuer l’ef­fet pol­luant

Mais dans tous les cas, il faut gar­der en tête que le bien-être per­son­nel que le chauf­fage au bois ap­porte n’at­té­nue en rien ses ef­fets né­fastes pour l’en­vi­ron­ne­ment. Au Québec, la moi­tié des émis­sions de par­ti­cules fines liées aux ac­ti­vi­tés hu­maines est cau­sée par le chauf­fage au bois ré­si­den­tiel. Mo­noxyde de car­bone (CO), com­po­sés or­ga­niques vo­la­tils (COV), par­ti­cules fines (PM2,5), oxydes d’azote (NOx) et hy­dro­car­bures aro­ma­tiques po­ly­cy­cliques (HAP) s’en dé­gage, ce qui peut éga­le­ment avoir des ré­per­cus­sions né­ga­tives sur la san­té.

ce­pen­dant

des fa­çons de di­mi­nuer les ef­fets né­ga­tifs du chauf­fage au bois. Si vous dé­ci­dez de vous mu­nir d’un poêle, as­su­rez-vous qu’il soit cer­ti­fié conforme aux normes de l’As­so­cia­tion ca­na­dienne de nor­ma­li­sa­tion (ACNOR) ou à celles de l’Agence de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment des États-Unis (USEPA). Équi­pez-vous d’un ap­pa­reil à haute ef­fi­ca­ci­té et à faibles émis­sions. Vous de­vriez éga­le­ment évi­ter les bois mous tels le sa­pin, l’épi­nette et le pin. Op­tez plu­tôt pour le chêne, l’érable ou le bou­leau en s’as­su­rant qu’il soit bien sé­ché (six mois). Ils émettent moins de conta­mi­nants d’ans l’air. Sur­tout, n’en faites pas votre mode de chauf­fage prin­ci­pal. L’uti­li­ser en ap­point ou sim­ple­ment pour créer une am­biance de temps à autre, sans en abu­ser, se­ra plus bé­né­fique pour l’en­vi­ron­ne­ment. Ce sys­tème peut éga­le­ment s’avé­rer une belle po­lice d’as­su­rance en cas de panne de cou­rant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.