SOYEZ PRÊTS À CHAUF­FER LA MAI­SON…

La baisse des tem­pé­ra­tures res­sen­tie au cours du der­nier week- end donne à pen­ser qu’il ne faut pas trop at­tendre avant de pré­pa­rer nos ins­tru­ments de chauf­fage.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MY­CHEL

Il est clair qu’un bon sys­tème de chauf­fage as­sure le confort tard à l’au­tomne et pen­dant les longs mois d’hi­ver. Ain­si, pour vous ga­ran­tir d’une mai­son chaude et confor­table cet hi­ver, son­gez main­te­nant à l’en­tre­tien et à la main­te­nance de votre sys­tème de chauf­fage. Ain­si, si vous mi­sez sur l’élec­tri­ci­té pour vous chauf­fer, les spé­cia­listes vous re­com­mandent un dé­pous­sié­rage ré­gu­lier des plinthes. C’est là le seul en­tre­tien que vous de­vez faire ré­gu­liè­re­ment.

Gaz et ma­zout

En outre, si vous dis­po­sez d’un sys­tème de chauf­fage au gaz, on vous conseille de faire la mise en route à l’au­tomne. Après avoir al­lu­mé la veilleuse, mon­tez le ther­mo­stat pour al­lu­mer tous les brû­leurs. La flamme doit être bleue, ré­gu­lière et sans fu­mée. Si la flamme n’est pas com­plè­te­ment bleue, rè­glez l’étran­gleur d’air. De plus, s’il s’agit d’un sys­tème de chauf­fage à air pul­sé au ma­zout, l’en­tre­tien cou­rant est né­ces­saire. En­le­vez la pous­sière et l’hu­mi­di­té du brû­leur. Es­suyez toute flaque de ma­zout, même si elle est pe­tite. Vé­ri­fiez ré­gu­liè­re­ment le ni­veau de ma­zout dans le ré­ser­voir; ne le lais­sez pas bais­ser au-des­sous du quart. Vé­ri­fiez la ten­sion de la cour­roie du ven­ti­la­teur et faites les ré­glages né­ces­saires. De plus, net­toyez ou chan­gez le filtre à air du ca­lo­ri­fère. S’ils ne sont pas au­to­lu­bri­fiants, met­tez quelques gouttes d’huile dans le mo­teur du brû­leur, les go­dets d’huile ou les ou­ver­tures, le mo­teur du ven­ti­la­teur, les rou­le­ments ou le mo­teur de la pompe de cir­cu­la­tion.

Le temps d’étan­chéi­ser

Par ailleurs, dans le but de per­mettre à votre sys­tème de tra­vailler adé­qua­te­ment, il faut aus­si pen­ser à étan­chéi­ser la mai­son. D’ailleurs, Res­sources na­tu­relles du Ca­na­da consi­dère que le temps ac­tuel est idéal pour amé­lio­rer l’étan­chéi­sa­tion de votre mai­son. Vous éco­no­mi­se­rez de l’ar­gent et votre mai­son se­ra plus confor­table, plus tran­quille et plus propre. Pour com­men­cer, vous vou­drez pro­ba­ble­ment en­vi­sa­ger les di­verses formes de cal­feu­trage et de coupe-bise. Le cal­feu­trage em­pêche l’air frais et sec d’en­trer dans la mai­son et l’air chaud et hu­mide de s’en échap­per. Il maxi­mise l’ef­fi­ca­ci­té de l’iso­lant. C’est la pre­mière étape de la pro­tec­tion de la mai­son contre les dé­gâts de l’hu­mi­di­té. Les fis­sures et les trous, même mi­nus­cules, peuvent cau­ser jus­qu’à 30 % des pertes d’éner­gie de la mai­son. Les pertes d’air chaud en­traînent des pertes d’éner­gie et celles-ci, à leur tour, en­traînent des dé­penses. On se rap­pel­le­ra éga­le­ment que l’air frais s’in­filtre dans la mai­son par ces pe­tites ou­ver­tures, créant ain­si des cou­rants d’air et des zones froides d’in­con­fort dans la mai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.