Pierre Beaudry en spec­tacle

Le Nord - - ACTUALITÉS - RI­CHER DA­VID dri­cher@jour­nal­le­nord.com

Sa car­rière

Le gui­ta­riste Pierre Beaudry se­ra en spec­tacle le 18 sep­tembre pro­chain à la salle An­to­ny-Les­sard au coût ré­gu­lier de 28 $ et 23 $ pour les membres du théâtre En Scène. Sur une gui­tare du lu­thier hol­lan­dais Ot­to Vo­win­kel, il in­ter­pré­te­ra la Cha­conne de Jean-Sé­bas­tien Bach, joue­ra quelques pré­ludes et études de Hei­tor Villa­Lo­bos ain­si qu’un mor­ceau du com­po­si­teur es­pa­gnol Joa­quin Ro­dri­go. S’in­té­res­sant à la gui­tare, celle-ci de­vient l’ins­tru­ment avec le­quel il pra­tique chaque jour avec as­si­dui­té. Pierre Beaudry est un homme pas­sion­né par ce qu’il fait. En ce sens, il pour­suit alors une car­rière de concer­tiste qui l’ap­por­te­ra en de­hors des zones ca­na­diennes. Beaudry tra­ver­se­ra l’océan At­lan­tique et pré­sen­te­ra son ta­lent au pu­blic de la France, la Po­logne, la Suisse, la Chine et la ré­gion de l’Asie du Sud-Est. Les cri­tiques du pu­blic sont, à ce mo­ment, on ne peut plus po­si­tives. Tou­te­fois, ceux qui connaissent bien Pierre Beaudry savent qu’il ne s’in­té­resse pas uni­que­ment à la mu­sique pro­pre­ment dite. Il aime éga­le­ment trans­mettre ses connais­sances aux autres. C’est après avoir vé­ri­fié dans la Guilde des mu­si­ciens du Québec, un do­cu­ment où on re­trouve une liste des pro­fes­sion­nels qui oeuvrent dans le mi­lieu, qu’il s’est aper­çu qu’il n’y avait vrai­sem­bla­ble­ment au­cune école de gui­tare dans la ré­gion des Lau­ren­tides dont l’en­sei­gne­ment cou­vrait glo­ba­le­ment tous les styles mu­si­caux. Il dé­cide alors de fon­der une école de ce genre à Saint-Jé­rôme qui porte son nom.

Une dif­fé­rence qui n’em­pêche rien

En 2001, Beaudry ap­prend qu’il est at­teint d’un désordre mé­ca­nique ma­jeur dans la co­lonne ver­té­brale. En d’autres mots, il s’agit d’un glis­se­ment in­ter­ver­té­bral (entre deux ver­tèbres). Afin de di­mi­nuer la dou­leur, il est for­cé de jouer de son ins­tru­ment de­bout. Cette po­si­tion est très peu pra­ti­quée à l’échelle mon­diale, se­lon lui. Fai­sant face à cette dif­fé­rence qui lui in­fli­geait une bonne souf­france phy­sique, Pierre Beaudry ne s’est pas in­quié­té à sa­voir ce qu’il fe­rait ad­ve­nant le cas qu’il ne puisse plus jouer de la gui­tare. Il s’est tout sim­ple­ment dit : «Peu im­porte ce qui va m’ar­ri­ver, je vais me trou­ver quelque chose d’autres à faire. Cette phi­lo­so­phie m’a beau­coup en­le­vé de pres­sion sur les épaules». À l’époque, il pro­je­tait de pos­si­ble­ment re­tour­ner sur les bancs d’école.

Pier­reBeau­dryu­ti­li­seu­ne­gui­ta­re­du­lu­thier hol­lan­daisOt­toVo­win­kel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.